March Madness: Focus sur les Gonzaga Bulldogs

March Madness: Focus sur les Gonzaga Bulldogs

Gonzaga

La March Madness approche à grands pas, en collaboration avec NCAA News (n’hésitez pas à rejoindre leur page facebook), Basket Infos vous propose donc une présentation des potentiels favoris du Sweet 16, afin de se faire une brève idée des forces en présence. (Retrouvez la présentation des autres équipes ici)

Université : Gonzaga

Conférence : WCC

Head coach : Mark Few (14e année)

Bilan : 31 victoires / 2 défaites (16-0 en match de conférence)

Ranking : #1

Palmarès : 15 participations

Classement NCAA : 12ème en points marqués (77.6), 54ème en rebonds (37.3), 28ème en passes décisives (15.2) et 3ème au % (50.4%)

Victoires probantes : VS Oklahoma, @Oklahoma State
Défaites qui font tâches : VS Illinois, @Butler

Voici l’équipe n°1 de la saison régulière, une surprise assurément qu’est Gonzaga, terminant la saison avec…2 défaites ! Bon quand on voit leur calendrier, c’est un des plus faciles des équipes du top 25 (due à leur conférence assez faible), seulement trois rencontres contre des équipes du top 25, et aucune contre des équipes du top 10…

Difficile de juger alors le réel niveau de cette équipe. C’est vraiment une grosse énigme… mais on peut dire qu’ils ont un vrai jeu d’équipe, porté sur le collectif, et qui possède des joueurs avec un bon QI basket. Les Bulldogs peuvent compter sur un Kelly Olynyk au sommet de sa forme, faisant sa meilleure saison (lui le junior) avec ses 17.5 points de moyenne et 7.2 rebonds. N’ayant pas joué la saison passée, ses stats en 2010-2011 était de 5.8 points et 3.8 rebonds… c’est pour vous dire comment il a progressé et est devenu une pièce importante de l’équipe. En parlant de pièce maîtresse Elias Harris était le « go to guy » des Bulldogs depuis son arrivée dans l’équipe il y a 4 ans. Il tourne à 14.9 rebonds et 7.4 rebonds (a peu près ses stats que lorsqu’il était en…freshmen !) Ce duo intérieur est terriblement efficace.

Kévin Pangos réalise lui une moins bonne saison cette année, le sophomore tourne à 11.5 points (13.6 la saison passée). Il apporte cependant un peu de scoring sur les postes extérieurs, ce qui manque cruellement à cette équipe de Gonzaga. A noter la saison en demi teinte de David Stockton, le fils du célèbre joueur du Jazz John, qui comme son père, a une très bonne vision de jeu et un sens de la passe inné.

Pour conclure, Gonzaga est l’énigme de cette March Madness. Une possible qualification pour le Sweet 16 est possible.

Leave a Reply