EuroBasket 2015 : Preview du Groupe D

EuroBasket 2015 : Preview du Groupe D

Programme des matchs du groupe (planning télévisé ici)

5 septembre

République tchèque 

 Estonie

5 septembre

 Belgique

 Lettonie

5 septembre

 Lituanie

 Ukraine

6 septembre

 Estonie

 Belgique

6 septembre

 Lettonie

 Lituanie

6 septembre

 Ukraine

 République tchèque

7 septembre

 Lituanie

 Belgique

7 septembre

République tchèque 

 Lettonie

7 septembre

 Ukraine

 Estonie

9 septembre

 Belgique

 République tchèque

9 septembre

 Lettonie

 Ukraine

9 septembre

 Estonie

 Lituanie

10 septembre

 Ukraine

 Belgique

10 septembre

 Lettonie

 Estonie

10 septembre

République tchèque 

 Lituanie

.

 LETTONIE

Effectif

Nom Club Taille Poste
Dairis Bertans Spain Bilbao Basket 1m92 AR
Kaspars Berzins Russia BC Krasnye Krylia 2m13 P
Janis Blums  Sidigas Avellino 1m88 MJ/AR
Rolands Freimanis Russia BC Unics Kazan 2m10 AF
Kristaps Janicenoks Latvia BK Ventspils 2m04 AS
Hralds Karlis United States Seton Hall 1m98 AR
Martins Meiers Latvia BK Ventspils 2m06 P
Mareks Mejeris Latvia BK VEF Riga 2m07 AF
Zanis Peiners Latvia BK Ventpils 2m04 AS/AF
Janis Srelnieks Germany Brose Baskets 1m91 MJ/AR
Janis Timma Latvia BK VEF Riga 2m01 AS
Kaspars Vecvagars Lithuania Zalgiris Kaunas 1m92 MJ

Entraîneur : Ainars Bagatskis

 

Principaux absents

Joueur absent Club Motif
Kristaps Porziņģis  New York Knicks Refus de son club

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Non qualifiés
Euro 2013 Défaite au 2e tour (6e du Groupe E)
Jeux Olympiques 2012 Non qualifiés

 

Bilan des matchs de préparation : (5V-4D)

Lettonie – Pologne : 84-82
Lettonie
– Slovénie : 72-66
Italie
Lettonie : 82-63
Géorgie
– Lettonie : 78-76
Estonie – Lettonie : 70-69
Allemagne
Lettonie : 85-80
Lettonie
Turquie : 81-79
Lettonie
– Pologne : 81-80
Lettonie
Macédoine : 85-69

 

La star

Janis Blums : Grand habitué à l’Euroligue qu’il a disputée trois fois ces dernières saisons sous les maillots de Bilbao, du Lietuvos Rytas et du Panathinaikos, Blums sera la maître à jouer de ce groupe letton. Capitaine de sa sélection, le meneur de jeu est davantage un gros scoreur extérieur/shooteur qu’un véritable organisateur, mais ses qualités semblent très complémentaires au reste de l’effectif. Âgé aujourd’hui de 33 ans, son expérience sera sans aucun doute très bénéfique à ce groupe relativement jeune.

 

Preview

Avec le duo Bertans / Blums, les adversaires de la Lettonie dans le groupe D devront être hyper vigilants sur les shoots à 3-points, secteur de jeu qui sera vraisemblablement la grande spécialité de cette sélection. Accompagnés par de bons role players que Timma, Sterlnieks et Benzins, tous très capables de scorer, l’équipe lettone peut faire déjouer n’importe quelle équipe. Évoluant à domicile pour le premier tour, la qualification sera le principal objectif dans ce groupe où derrière la Lituanie, tout est possible. Certains bons résultats en préparation contre la Turquie, la Slovénie ou la Pologne semblent d’ailleurs très encourageants. Seul petit regret : le fait de ne pas pouvoir découvrir la probable future sensation New-Yorkais, Kristpas Porzingis.

 

 

 LITUANIE

Effectif

Nom Club Taille Poste
Deividas Gailius Lithuania Lietuvos Rytas 2m00 AS
Paulius Jankunas Lithuania Zalgiris Kaunas 2m05 AF
Robert Javtokas Lithuania Zalgiris Kaunas 2m11 P
Mantas Kalnietis Lithuania Zalgiris Kaunas 1m96 PG/SG
Antanas Kavaliauskas Lithuania Lietuvos Rytas 2m09 P
Mindaugas Kuzminskas Spain Unicaja Malaga 2m05 AF
Lukas Lekavicius Lithuania Zalgiris Kaunas 1m83 MJ
Jonas Maciulis Spain Real Madrid 1m98 AR
Arturas Milaknis Russia Unics Kazan 1m95 AR/AS
Domantas Sabonis United States Gonzaga 2m08 AF/P
Renaldas Seibutis Lithuania Zalgiris Kaunas 1m96 AR
Jonas Valanciunas United States Toronto Raptors 2m13 P

Entraîneur : Jonas Kazlauskas

 

Principaux absents

Joueur absent Club Motif
Linas Kleiza Olimpia Milan Blessure
Darjuš Lavrinovič Boudivelnyk Kiev Blessure
Donatas Motiejūnas Houston Rockets Blessure
Martynas Pocius Galatasaray Blessure

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Défaite en 1/2 finale contre les Etats-Unis
Euro 2013 Défaite en finale contre la France
Jeux Olympiques 2012 Défaite en 1/4 de finale contre la Russie

 

Bilan des matchs de préparation : (4V-3D)

Lituanie – Finlande : 78-71
Lituanie
– Autriche : 86-71
Grèce
Lituanie : 67-62
Turquie
– Lituanie : 71-53
Lituanie – Croatie : 59-72
Lituanie
– Macédoine : 68-62
Lituanie
Turquie : 86-74

 

Le joueur à suivre

player photo Jonas Valanciunas : En progression constante depuis plusieurs saisons, Jonas Valanciunas fait aujourd’hui partie des meilleurs pivots européens. Gargarisé par ses deux présences consécutives en playoffs sous le maillot des Raptors, le Lituanien est aussi bien capable d’apporter une présence offensive énorme sous les panneaux tout en faisant preuve d’une dimension athlétique avec peu d’égal en Europe. Quoi qu’il arrive le pivot est tout à fait capable de tourner à un double-double de moyenne durant cet EuroBasket dont il pourrait être l’un des sensations s’il s’en donne les moyens.

 

Preview

Même s’il y a des absents importants comme Kleiza, Pocius et Motiejunas dans cette sélection lituanienne, celle-ci fait quand même clairement partie des outsiders de cet EuroBasket. Les résultats des dernières compétitions internationales vont ainsi dans ce sens, et il y a fort à parier sur le fait que les Lituaniens veuillent prendre leur revanche suite à la défaite subie en finale du dernier tournoi face à la France. Comme expliqué plus haut, Jonas Valanciunas devrait causer des problèmes à bon nombre d’adversaires, tandis que Jankunas, Javtokas et le fils de la légende, Sabonis l’aideront à bétonner la raquette. En ajoutant Maciulis, Kalnietis et Seibutis, trois joueurs expérimentés évoluant sur les postes extérieurs, la sélection balte affiche clairement cette année encore, un très joli visage.

 

 

 UKRAINE

Effectif

Nom Club Taille Poste
Maksym Pustozvonov Ukraine Belaya Tserkva 2,00m AS
Denys Lukashov Ukraine Donetsk 1,88m MJ
Olexandr Mishula Ukraine Dnipropetrovsk 1,89m AR
Jerome Randle  Eskisehir Basket 1,78m MJ
Stanislav Tymofeyenko Ukraine Dnipropetrovsk 2,01m AF
Oleksandr Lypovyy Ukraine Kharkiv 2,01m AR
Kyrylo Fesenko Ukraine Dnipropetrovsk 2,16m P
Oleksandr Sizov Ukraine Kharkiv 1,98m AS
Maxym Korniyenko Ukraine Dnipropetrovsk 2,04 AF
Ihor Zaytsev Ukraine Dnipropetrovsk 2,07m C
Artem Pustovyi Ukraine Sofiivka 2,18m P
Pavlo Krutous Ukraine Bila Tserkva 1,97m AR

Entraîneur : Yevgen Murzin

 

Principaux absents

Joueur absent Club Motif
Artur Drozdov Pau-Lacq-Orthez Choix du sélectionneur
Sergiy Gladyr SLUC Nancy Blessure
Pooh Jeter Limoges CSP Fin de carrière internationale
Vyacheslav Kravtsov Foshan Dralions Refus de la sélection
Serhiy Lishchuk Valencia Blessure

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Défaite au 1er tour (5e du Groupe C)
Euro 2013 Défaite en 1/4 de finale face à la Croatie
Jeux Olympiques 2012 Non qualifiés

 

Bilan des matchs de préparation : (3V-4D)

Ukraine – Israël : 88-83
France
– Ukraine : 90-57
France
– Ukraine : 95-63
Slovénie
– Ukraine : 66-60
Ukraine
– Italie : 77-75
Ukraine
– Finlande : 75-70
Finlande
Ukraine : 88-68

 

Le joueur à suivre

Kyrylo Fesenko : Drafté par les 76ers mais connu outre-atlantique principalement grâce à ses quatre saisons sous le maillot du Jazz d’Utah, Kyrylo Fesenko, en manque de temps de jeu, a finalement décidé de retourner vers le vieux continent et plus particulièrement la Russie, où après avoir fait ses preuves avec l’Avtador Saratov, le joueur a signé un beau contrat avec le Lokomotiv Kuban en juin dernier. Pivot de calibre NBA (même s’il n’aura jamais l’étoffe d’un titulaire outre-atlantique), Fesenko présente l’avantage de posséder les qualités athlétiques nécessaires en NBA, tout en maîtrisant le jeu FIBA. Grâce à cette expérience, il devra montrer, à 28 ans, qu’il peut être à son tour l’un des cadres de sa sélection nationales en l’absence de joueurs comme Jeter, Gladyr, Drozdov ou Kravtsov.

 

Preview

Après une préparation faite de hauts et de bas (deux fessées contre la France mais une victoire face à l’Italie), il n’est pas aisé de juger du niveau de la sélection ukrainienne. Pourtant, dans ce groupe avec des joueurs comme Fesenko, Pustozvonov, Michula et surtout l’américano-ukrainien Julius Randle, qui aura la lourde tâche de remplacer Pooh Jeter dans un profil similaire, l’Ukraine semble largement avoir le niveau pour se qualifier au moins pour les 1/8 de finale. Cela dit il faudra savoir faire preuve d’un peu de régularité, éviter de perdre sa concentration lors des matchs pièges, et arriver à se remettre du départ du coach stratège Mike Fratello qui a fait beaucoup pour la sélection. A l’équipe de rester soudée et de remplir ces conditions pour ne pas repartir de cette compétition, la tête basse.

 

 

 ESTONIE

Effectif

 

Nom Club Taille Poste
Gregor Arbet Estonia Kalev/Cramo 1m95 AS
Gert Dorbek Estonia TU/Rock 1m93 AR
Erik Keedus Estonia Kalev/Cramo 1m98 AS
Tanel Kurbas Estonia TU/Rock 1m97 AS
Reinar Hallik Estonia Rakverer Tarvas0 2m08 P
Kristjan Kangur Italy Openjobmetis Varese 2m01 AS
Joosep Toome Estonia TU/Rock 2m08 P
Sten Sokk Russia Dynamo Moscow 1m81 MJ
Tanel Sokk Estonia TU/Rock 1m88 MJ
Janar Talts Estonia TU/Rock 2m07 AF
Rain Veideman Estonia Kalev/Cramo 1m92 AR
Siim-Sander Vene Lithuania Zalgiris Kaunas

Entraîneur : Tiit Sokk

 

Principaux absents

Aucun

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Non qualifiés
Euro 2013 Non qualifiés
Jeux Olympiques 2012 Non qualifiés

 

Bilan des matchs de préparation : (4V-7D)

Russie – Estonie : 70-62
Russie
– Estonie : 92-78
Géorgie
Estonie : 90-55
Italie
Estonie : 85-61
Estonie
– Lettonie : 70-69
Estonie
– Islande : 85-65
Estonie
Philippines : 90-80
Estonie
Pays-Bas : 60-58
Croatie – Estonie : 66-63
Israël Estonie : 74-56
Bosnie-Herzégovine – Estonie : 85-76

 

Le joueur à suivre

Siim-Sander Vene : Formé à l’école Arvydas Sabonis en Lituanie, Siim-Sander Sene est un ailier de grande taille à tout faire. Devenu un bon joueur de rotation à Kaunas, l’Estonien a l’habitude du jeu FIBA et des joutes européennes, même si à 24 ans il est encore en tout début de carrière. Star dans les équipes jeunes, c’est la première fois qu’il pourra se montrer au meilleur niveau européen et ses bonnes statistiques en préparation ont montré qu’il avait du talent. A lui de prouver aujourd’hui qu’il est également capable de porter cette sélection sur ses épaules, au niveau senior également.

 

Preview

Beaucoup d’inconnues dans cette équipe estonienne tant la majorité des joueurs qui composent l’effectif évoluent dans leur championnat local. Cependant, le groupe est plutôt soudé et complémentaire. En plus de Vene, présenté précédemment, cette sélection pourra également compter sur Kangur, Talts et Arbet qui tous trois ont réalisé de belles performances dans une préparation plutôt compliquée. Cela dit, le groupe D semble très ouvert derrière la Lituanie, et l’exploit est toujours envisageable. Nul doute que Tiito Sokk, qui coachera ses deux fils dans la sélection (Sten et Tanel), serait ravi de créer la surprise et d’imaginer une qualification en 1/8 de finale en famille. Just do it !

 

 REPUBLIQUE TCHEQUE

Effectif

Nom Club Taille Poste
Patrik Auda  AZS Koszalin 2m06 P
Lubos Barton Spain Fuenlabrada 2m02 AF/AS
Petr Benda Czech Republic CEZ Basketball Nymburk 2m04 P/AF
Pavel Houska Czech Republic CEZ Basketball Nymburk 2m03 AF
Voitech Hruban Czech Republic CEZ Basketball Nymburk 2m00 AR
David Jelinek Russia BC Krasnye Kylia 1m98 AR
Pavel Pumprla Spain Obradoiro CAB 1m97 AS
Tomas Satoransky Spain FC Barcelona 2m00 MJ
Blake Schilb Agent libre 1m98 AS
Jakub Sirina Czech Republic BK Opava 1m85 MJ
Jan Vesely Turkey Fenerbahce Ulker 2m11 AF
Jiri Welsch Czech Republic CEZ Basketball Nymburk 2m00 AR

Entraîneur : Ronen Ginzburg

 

Principaux absents

Aucun

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Non qualifiés
Euro 2013 Défaite au 1er tour (4e du Groupe C)
Jeux Olympiques 2012 Non qualifiés

 

Bilan des matchs de préparation : (2V-7D)

Pologne – République Tchèque : 90-67
Pologne – République Tchèque : 65-64
Allemagne – République Tchèque : 67-61
République Tchèque – Japon : 86-71
Japon – République Tchèque : 75-71
Grèce – République Tchèque : 70-56
Russie – République Tchèque : 86-85
République Tchèque – Bosnie-Herzégovine : 98-93
Espagne – République Tchèque : 81-68

 

La star

Jan Vesely : Connu pour le baiser fougueux qu’il a offert à se petite amie devant David Stern lors de sa draft par les Wizards en 2011, Jan Vesely n’a jamais réellement réussi à faire sa place dans l’effectif de l’équipe de la capitale américaine, malgré des qualités athlétiques remarquables et remarquées. En recherche de temps de jeu, chose qui ne lui était absolument pas promise outre-atlantique, même après son transfert chez les Nuggets, le Tchèque a finalement décidé de revenir vers l’Europe où il avait tant brillé étant jeune (meilleur espoir FIBA en 2010). Signé par Fenerbahce en cours de saison dernière, Vesely a réussi à emmener l’équipe turque vers son premier final four de l’Histoire, tout en faisant le tout pour le tout (20 points, 6 rebonds) pour passer les demi-finales finalement perdues face au Real. L’EuroBasket sera ainsi une nouvelle occasion pour lui de prouver aux Wizards qu’ils ont fait une erreur en le laissant sur le banc pendant trois ans.

 

Preview

Sur le papier, l’équipe Tchèque a fière allure autour du phénomène qu’est Jan Vesely. En effet, avec la naturalisation de Blake Schilb, Ginzburg dispose au poste 3, d’une nouvelle dimension physique très intéressante dans le jeu FIBA. Sur les postes arrières, Satoransky et Welsch feront certainement parler leur très forte expérience européenne, tout en apportant de la taille pour mener le jeu (les deux guards mesurent 2,00m). Rien qu’avec ces quatre joueurs, et malgré une petite faiblesse au poste de pivot, avec un Patrik Auda qui semble un cran en-dessous des autres titulaires, l’équipe devrait pouvoir s’assurer une qualification dans le groupe D. Sauf qu’au vu des déconvenues rencontrées en préparation, ce ne sera peut-être pas si simple. Le collectif manque encore d’automatismes, et l’équipe se repose énormément sur Jan Vesely souvent trapé pendant que ses coéquipiers le regardent jouer. Il faudra donc trouver des solutions pendant l’EuroBasket car au vu des noms composant le roster, une élimination avant les 1/8 de finale serait une grosse déception pour les Tchèques.

 

 BELGIQUE

Effectif

Nom Club Taille Poste
Lionel Bosco Belgium Belfius Mons-Hainaut 1,75m MJ
Sam Van Rossom Spain Valencia 1,88m MJ
Jean Salumu Belgium Oostende 1,93m AS/AR
Axel Hervelle Spain Bilbao Basket 2,04m AF
Jean-Marc Mwema Belgium Antwerp Giants 1,95m AS
Jonathan Tabu Spain Montakit Fuenlabrada 1,84m AR/MJ
Quentin Serron Belgium Oostende 1,90m MJ
Matt Lojeski Greece Olympiakos 1,98m AR
Wen Mukubu Belgium Spirou Charleroi 1,98m AS
Maxime De Zeeuw Czech Republic Nymburk 2,05m AF
Pierre-Antoine Gillet Belgium Oostende 2,01m AF
Kevin Tumba Belgium Spirou Charleroi 2,06m P

Entraîneur : Eddy Casteels

 

Principaux absents

Aucun

 

Bilan dans les dernières compétitions internationales

Mondial 2014 Non qualifiés
Euro 2013 Défaite au 2e tour (5e du Groupe E)
Jeux Olympiques 2012 Non qualifiés

 

Bilan des matchs de préparation : (5V-5D)

Belgique – Pays-Bas : 65-49
Belgique 
– Grèce : 64-59
Espagne 
– Belgique : 67-64
Belgique  Finlande : 62-75
Belgique 
– Finlande : 73-69
Géorgie 
– Belgique : 70-68
France
– Belgique : 74-72
Liban – Belgique : 53-88
Pologne – Belgique : 72-52
Belgique
 – Islande : 86-46

 

La star

Axel Hervelle : Premier joueur belge de l’Histoire à être drafté en NBA en 2005, Hervelle n’a néanmoins jamais joué dans la grande ligue, préférant le temps de jeu qui lui était offert en Europe. En Espagne depuis 2004, l’ailier-fort a pu faire ses gammes aussi bien dans le meilleur championnat du vieux continent que dans les différentes coupes d’Europe, d’abord avec le Real Madrid, puis avec Bilbao. Joueur largement reconnu sur la scène européenne, c’est à lui que reviendra le rôle de capitaine de sa sélection. Même âgé de 32 ans, il sera clairement le leader de la Belgique que ce soit dans la parole ou par le niveau de jeu.

 

Preview

Sur le papier, mis à part Axel Hervelle, l’équipe des Lions ne fait pas forcément rêver à première vue. Pourtant, bien menés par leur leader, les Belges ont réussi une préparation intéressante avec une victoire contre la Grèce et deux défaites très accrochées contre l’Espagne et la France. Il faut dire qu’Eddy Casteels, coach de la sélection a réussi à monter un effectif dont le collectif est bien huilé, avec des role players prêts à s’adapter pour combler tous les manques de ce groupe, et un danger constant derrière la ligne à trois points. En effet, Mukubu, Van Rossom et Lojeski sont des joueurs d’équipe qui s’intègrent parfaitement dans cette sélection pour épauler leur leader Hervelle et faire vivre le ballon sur les postes extérieurs. Leur rôle sera d’ailleurs sûrement décisif en raison du manque de taille des Belges. Pour conclure, si ces derniers arrivent à conserver leur niveau de jeu récent de façon régulière, les Lions devraient se qualifier sans trop de difficultés, même si dans ce groupe très ouvert, le premier faux-pas pourrait être fatal.

 

PREDICTIONS

1 – Lituanie
2 – Belgique
3 – République Tchèque
4 – Lettonie
5 – Ukraine
6 – Estonie

Leave a Reply