Richard Jefferson regrette son échec aux Spurs

Richard Jefferson regrette son échec aux Spurs

Ces 20 dernières années les San Antonio Spurs ont fait peu de mauvais choix et ont peut même dire que personne dans la ligue n’en a fait aussi peu qu’eux. Mais voilà, ils n’ont pas toujours visé juste, notamment le 23 juin 2009 lorsqu’ils ont échangé Bruce Bowen, Fabricio Oberto et Kurt Thomas aux Bucks afin de récupérer Richard Jefferson. L’ailier sortait de plusieurs saisons très solides durant lesquelles il tournait à une vingtaine de points par match. Ce jour-là RC Buford déclarait

“Nous sommes ravis d’ajouter Richard Jefferson à l’effectif des Spurs. C’est un joueur talentueux, athlétique, à l’apogée de sa carrière, qui peut avoir une influence sur et en dehors des terrains. Nous pensons que c’est un super joueur pour notre équipe.” Buford

Mais dans les faits Jefferson a été un flop, il a vu ses stats diminuer en flèche et il n’a pas du tout apporté ce que les Spurs attendaient de lui. Il a évoqué cette période lors du Bill Simmons Podcast

“Pour dire la vérité, je n’étais pas la meilleure version de moi lorsque j’étais là-bas. Honnêtement c’était une nouvelle expérience pour moi. Aux Nets on jouait un jeu rapide, ça courait d’un côté à l’autre avec du jeu en isolation. A San Antonio il y a beaucoup de pick & rolls et je n’ai jamais été un joueur de pick & roll, du coup il y avait des pick & rolls avec Tony (Parker), Manu (Ginobili), puis du jeu au poste avec Tim (Duncan). C’était ‘Richard, tu restes à attendre ici, tu écartes le jeu.'” Jefferson

Il faut dire qu’à l’époque il n’était pas simple de s’imposer à côté de ces trois futurs hall of famers

“Je pense que c’est en partie la raison pour laquelle Kawhi a du succès, Tim est parti, Tony et Manu ont vieilli. Quand j’ai débarqué ces gars étaient à leur meilleur niveau. Donc mon rôle c’était plus ‘hey, viens nous donner un coup de main.’ Je n’ai pas bien géré ça.” Jefferson

Il a eu du mal à gérer sa baisse de temps de jeu et de passer de la première-seconde option, à la quatrième. Il n’était pas non plus dans les meilleures dispositions.

“J’ai traversé beaucoup de choses à l’époque. Il y avait beaucoup de choses qui se passaient en dehors du terrain, et vous êtes simplement humain. J’aurais vraiment aimé que ce soit une meilleure version de moi à l’époque.” Jefferson

Mais au bout du compte il y a eu du positif dans cet échec et il a plutôt pas trop mal réussi la suite de sa carrière, même s’il n’était plus du tout

“Je dirai qu’il y a beaucoup de choses que j’ai apprises qui m’ont aidé à prolonger ma carrière durant mon passage là-bas. La façon dont vous devez bosser durant l’été, prendre soin de votre corps, être constamment concentré sur votre poids, votre pourcentage de masse grasse, faire tout ce qu’il faut. Vous devez vraiment faire attention à votre masse grasse. A San Antonio ils y faisaient très attention.” Jefferson

Cela lui a permis de durer dans la ligue puisqu’à 37 ans il y est toujours et a remporté le titre l’an passé avec les Cavs, où il a eu un rôle important.

Leave a Reply