Trey Burke : « J’ai vu ses larmes, il voulait ce match »

Trey Burke : « J’ai vu ses larmes, il voulait ce match »

Quelques mois après avoir été licencié par les Memphs Grizzlies en raison de mauvais résultats et de sa mésentente avec Marc Gasol, David Fizdale y faisait son retour à la tête des Knicks. Un match qui s’annonçait très compliqué face à une des meilleures équipes de l’Ouest, mais les Knicks surprennent dernièrement avec des belles victoires face aux Celtics et aux Pelicans. Cette nuit ils ont continué sur leur lancée en arrachant une magnifique victoire au terme d’un superbe comeback en seconde mi-temps. Une victoire dédiée à Fizdale, qui dans le vestiaire a reçu une belle douche d’eau froide pour fêter ça. Il a eu du mal à retenir ses émotions.

« Mes émotions prennent le dessus. Ils m’ont trempé avec cette eau. Mon costume est foutu. Mud et Tim sont venus me voir et ils m’ont dit que c’était pour moi. Puis ils l’ont tous dit. Cela signifie beaucoup pour moi qu’ils aient réalisé cette performance en pensant à moi. Je ne voulais pas que ce match tourne autour de moi. Nous jouions du bon basket et je ne voulais pas détourner l’attention de ça. Les efforts qu’ils ont fait pour moi et ce qu’ils m’ont dit après la rencontre… J’aime ces gamins. » Fizdale

Les New Yorkais ont remonté un retard de 13 points dans le 3ème acte, et Emmanuel Mudiay, qui a désormais toute la confiance du coach, a mis un point d’honneur a plier ce match sur un poster à 95 secondes de la fin.

« J’ai vu ses larmes. Il voulait ce match. Je suis content que nous l’ayons remporté pour lui. » Trey Burke

« J’ai pris ça comme une affaire personnelle. Nous avons tous pris ça comme une affaire personnelle. Nous voulions aller chercher la victoire pour lui. » Emmanuel Mudiay

« Il y avait beaucoup d’émotion comme vous pouvez le voir. » Tim Hardaway Jr.

Enes Kanter est un des grands artisans de ce succès, lui qui a compilé 21 points et 26 rebonds, dont 6 offensifs.

« Il était en mission. » Fizdale

« Je savais que ça allait être un match où il y allait avoir des émotions. Lors du regroupement d’avant match, nous nous sommes dits : Hey, faisons-le pour le coach.’ A la mi-temps le coach nous a dit de jouer notre jeu, de ne pas nous préoccuper de quoi que ce soit d’autre mais nous voulions remporter ce match pour le coach. » Enes Kanter

Si le bilan de 7-14 reste encore mauvais, les trois dernières victoires laissent tout de même entrevoir de bonnes choses pour la suite de la saison.

Via NY Post

[Interview] Jimmy Butler : « Jamais j’allais lâcher ce tir ! »

Leave a Reply