Andre Drummond joueur clutch aux lancers-francs, qui l’eut crû ?

Andre Drummond joueur clutch aux lancers-francs, qui l’eut crû ?

Fût une époque pas si lointaine où Stan Van Gundy ne pouvait pas prendre le risque de laisser Andre Drummond, trop maladroit aux lancers-francs, sur le terrain lors de fins de matchs serrées. Une époque révolue sous son successeur Dwane Casey. Auteur de 2 lancers à 1’25 de la fin contre les Raptors hier (victoire de Detroit 110-107) pour donner 2 points d’avance à son équipe, le pivot fait désormais partie des joueurs considérés comme “clutchs” sur la ligne ! Cette saison, il est en effet à 21/25 en situations dites “clutchs” (matchs dont l’écart est de maximum 5 points à 5 minutes de la fin du 4ème quart-temps ou en prolongation).

« Tout le monde connaît les difficultés par lesquelles je suis passé aux lancers-francs, le travail que j’ai fourni. Beaucoup de gens se moquaient de moi parce que je ne pouvais pas rester dans le match. Maintenant je peux jouer tout le match et rentrer ces tirs importants. » Andre Drummond

C’est la 3ème fois en autant de rencontres cette saison que les Pistons battent Toronto et Drummond s’est également fait remarquer dans le money time avec une interception sur une passe destinée à Kawhi Leonard suivie de quelques dribbles vers le panier puis d’un caviar à Wayne Ellington (layup). Pas de faute offensive liée à la précipitation. Là aussi c’est un progrès.

« Il a beaucoup grandi en tant que joueur. En début de saison, il aurait probablement foncé dans un gars et envoyé le ballon dans les tribunes. Il était en contrôle. Il a tellement progressé dans ce domaine, comme dans ses passes, ses handoffs, sa finition, ses lancers-francs dans le dernier quart, etc. » Dwane Casey

Les 3-points vont attendre un peu. Drummond shoote à 13.5% cette saison derrière la ligne (5/37). La plupart ont été tentés en fin de possession.

« Plus tard il sera capable de shooter à 3-points. Les gens me regardent comme si j’étais fou mais ça viendra à un moment donné. Mais il faut que ça vienne de la bonne façon. Il a essayé en début de saison et il n’était pas prêt, et alors ? » Dwane Casey

Avec cette nouvelle victoire, Detroit se maintient devant Brooklyn à la 6ème place de la conférence Est.

« Chaque match compte pour nous à l’heure actuelle, on est dans la course aux playoffs. Toronto est une équipe qui est très, très bonne et on les a battus trois fois d’affilée. Mais il n’y a rien à fêter actuellement. On a encore beaucoup de matchs à jouer et on doit finir fort pour se mettre en bonne position. » Andre Drummond

via Detroit Free Press

Leave a Reply