Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une mauvaise soirée mais Jimmy Butler a quitté Minneapolis avec le sourire !

Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une mauvaise soirée mais Jimmy Butler a quitté Minneapolis avec le sourire !

Entre son 4/17 aux tirs, sa douloureuse chute sur le dos dans le 1er quart-temps et les sifflets du Target Center à chaque fois qu’il a touché le ballon, la soirée de Jimmy Butler aurait pu, en plus, se terminer par une défaite. Mais grâce à ses coéquipiers Tobias Harris (25 points, 7 rebonds, 4 passes) et Ben Simmons (20 points à 8/11, 11 rebonds, 9 passes), les 76ers et leur 15/31 à 3-points ont réussi à s’imposer 118-109 après avoir laissé leurs adversaires, menés de jusqu’à 21 points, revenir à 3 unités.

« J’ai trouvé que ça allait pour être honnête (à propos de la réaction des fans à son retour). Quelques sifflets ici et là, quelques applaudissements aussi. Je suis content qu’on ait fait ce qu’on était censés faire en venant ici pour prendre un rythme et aller de l’avant. » Jimmy Butler via The Inquirer

En un peu moins de 36 minutes de jeu, Butler (12 points) a tout de même apporté 13 rebonds et 5 passes.

« Non, pas du tout, j’ai raté des tirs, ça fait partie du jeu et comme je le dis toujours tu dois trouver d’autres moyens d’impacter le jeu et je pense que j’ai plutôt fait du bon boulot là-dessus. » Jimmy Butler

C’est sur une tentative d’alley-oop ratée sur une passe de Simmons après 2 minutes et 52 secondes de jeu que Butler est mal retombé. C’est replié sur lui-même qu’il a rejoint le banc avec l’aide de ses coéquipiers pour un temps-mort dans la foulée.

« Je suis mal retombé et mon dos n’était pas d’accord. » Jimmy Butler

Cela ne l’a pas empêché de continuer à jouer et il a reçu des soins après la rencontre.

Avant le match, Butler avait déclaré n’avoir aucune rancune envers Karl-Anthony Towns (fortement encouragé par les fans dès qu’il se retrouvait face à son ancien coéquipier durant le match) et Andrew Wiggins, qui joue « incroyablement bien » à l’heure actuelle selon lui. Cela s’est vérifié devant le vestiaire des Wolves, où Butler est allé chaleureusement saluer Towns, Wiggins, Derrick Rose, Anthony Tolliver et Tyus Jones (mais aussi ses anciens coachs et certains agents de sécurité).

Leave a Reply