Trae Young : “Si vous regardez l’intégralité de la saison, c’est bien plus serré que ce que les gens pensent”

Trae Young : “Si vous regardez l’intégralité de la saison, c’est bien plus serré que ce que les gens pensent”

Promis à Luka Doncic lors des premiers mois de la saison, le trophée de rookie de l’année pourrait ne pas lui être décerné à l’unanimité. En effet, Trae Young finit très fort la saison avec 24.8 points à 44.7% dont 35.7% à 3-pts, 4.7 rebonds et 9.1 passes en 33 minutes sur ses 22 derniers matchs et il ne cesse de répéter qu’il est un candidat légitime au titre.

“C’est un trophée qui se joue sur la saison. Au début tout le monde disait qu’il était le rookie de l’année et il le méritait. Il jouait vraiment bien et je ne jouais pas à mon meilleur niveau. Je jouais quand même bien. Puis en seconde partie de saison cela s’est inversé. Ca a commencé à ressembler à un trophée décerné sur le début de saison. Si c’est sur ça que les gens qui votent se basent, alors ça va être difficile. Si vous regardez l’intégralité de la saison, c’est bien plus serré que ce que les gens pensent.” Young

Sur l’ensemble de la saison, Doncic a clairement été plus régulier et si Young n’est pas loin, difficile de lui donner l’avantage en ce qui concerne les stats :

  • Doncic tourne à 21.2 points à 42.7% dont 32.6% à 3-pts, 7.7 rebonds et 5.9 passes
  • Young affiche 19 points à 41.9% dont 32.7% à 3-pts, 3.7 rebonds et 8.1 passes

Young finit plus fort avec des matchs à 30/10, mais son début de saison va sans doute lui coûter le titre

“En dehors du mois de novembre où je n’ai pas bien shooté, je pense que j’ai fait une très bonne saison pour faire des actions, impliquer les coéquipiers et scorer quand c’était nécessaire. Il y a une chose que je voulais c’était de faire renaître la ville d’Atlanta, et nous avons fait du super boulot à ce sujet.” Young

Sa période d’apprentissage du haut niveau a logiquement été plus longue que Doncic, qui lui, habitué à l’Euroleague et au niveau pro, n’a pas connu de période d’adaptation.

“Il faut savoir beaucoup de choses, pas seulement comment tu défends sur les meneurs adversaires, mais aussi comment la défense défend sur toi. Au second match face aux équipes, j’ai commencé à être bien plus à l’aise.” Young

Même s’il ne remporte par le titre de rookie de l’année, qu’il convoite tant, un autre objectif est atteint

“J’ai grandi en voyant mes idoles Blake Griffin et Damian Lillard remporter ce trophée, donc c’est une grosse motivation pour moi d’aller le chercher. Au bout du compte cela ne m’empêchera pas d’apprécier le basket et de prendre du plaisir. A l’approche de cette saison, je voulais donner tort à tout le monde. J’ai vu des articles qui disaient que je n’avais même pas une chance de gagner. Je pense encore à ça aujourd’hui.” Young

Il y a un homme qui en coulisse l’a motivé pour tenter d’aller chercher ce trophée, c’est Grant Hill. Ce dernier, qui est désormais propriétaire minoritaire de la franchise, a été élu co-rookie de l’année dans une saison où il se dirigeait seul vers le titre, mais le meneur de Dallas Jason Kidd avait fini très fort.

“De temps en temps je lui envoie des textos et des messages d’encouragement. Je n’ai pas parlé en face à face avec lui mais je lui ai dit ‘Ne t’incline pas. N’abandonne pas. Il y a encore beaucoup de matchs à jouer. Fais ce que les coachs te disent et joue de la bonne façon. Ce n’est pas un souci d’aller chercher ce trophée. Ce n’est pas égoïste.’ J’ai pris l’exemple de Jason Kidd.” Hill

Via USA Today

Leave a Reply