Brad Stevens : “C’est bien plus facile de jouer en étant mené que d’être devant au score”

Brad Stevens : “C’est bien plus facile de jouer en étant mené que d’être devant au score”

Il y a deux mois, les Celtics sont devenus la cible des moqueries d’à peu près toute la NBA lors d’une défaite de 11 points contre les Clippers. La raison ? Les hommes de Brad Stevens ont compté jusqu’à 28 points d’avance avant de complètement s’effondrer en deuxième mi-temps. Avant-hier, les Warriors ont fait pire en s’inclinant, encore une fois contre les Clippers (135 à 131), après avoir mené de 31 points. Et en playoffs s’il vous plait ! De quoi mettre un peu de baume au cœur aux Celtics.

“Si ça leur arrive à eux… Vous savez, ils ont gagné les deux derniers titres. Si ça arrive à eux, tout peut arriver. Je pense que tout le monde dans la ligue a eu la même réaction que moi : ils ont été choqués. Je suis allé me coucher Golden State était devant de 15 ou 20 points. Je me suis dit : “Ok, ils ont gagné ce match.” Et je n’ai même pas vérifié le lendemain matin. Ensuite, je parlais à ma mère et elle m’a dit : “Oh fait, les Clippers ont gagné.” Je n’y croyais pas et j’ai dû vérifier. C’est un bon rappel, ça rend humble. Je suis heureux qu’on ne soit pas les seuls à qui c’est arrivé. Mais ça m’a aussi fait comprendre qu’on doit être à 100% tout le temps.” Al Horford.

Les Celtics ont déjà montré ce qu’ils pouvaient faire en s’imposant face à Indiana dimanche (84 à 74) malgré une première mi-temps où ils n’ont marqué que 38 points.

“Tout le monde comprend pourquoi on doit avoir un sentiment d’urgence quand on joue. On a dû se battre pour gagner contre Indiana. Cette équipe joue très dur, et on doit jouer de la même manière.” Al Horford.

Le plus important au final, c’est d’être régulier et de ne pas avoir trop de moments difficiles.

“La NBA est une ligue où il y a beaucoup de runs et de momentums. Les joueurs sont capables de scorer. Donc si une équipe ne prend pas un match au sérieux, ils peuvent se faire rattraper 20 ou 30 points. Il faut que l’on continue à faire les petites choses qui font gagner les matchs et que l’on ait la même intensité. Sinon, les Pacers vont nous battre.” Gordon Hayward.

Cette saison, les Celtics ont été l’équipe qui a perdu le plus de matchs après avoir mené de 10 points ou plus. À 12 reprises, les hommes de Brad Stevens ont perdu une rencontre dans ces conditions. Et c’est assez inquiétant même si, comme Stevens le souligne, ce genre de scénarios se produit beaucoup plus souvent que par le passé.

“Beaucoup d’équipes sont capables de faire ce genre de run. Il faut que l’équipe qui est devant joue les possessions une par une et de la bonne manière. C’est compliqué. C’est bien plus facile de jouer en étant mené que d’être devant au score. C’est la nature humaine qui fait que c’est compliqué de garder le pied sur l’accélérateur. Il faut aussi évidemment donner du crédit à l’équipe qui revient dans le match et qui gagne, comme les Clippers par exemple. Mais oui, un match NBA dure 48 minutes. Nous, on essaie de parler du fait d’être les meilleurs possible pendant le plus grand nombre de possessions possible. Mais vous savez, l’autre jour (contre les Pacers ndlr) on était probablement chanceux de perdre seulement de sept points à la mi-temps parce que j’ai trouvé qu’ils nous ont dominés pendant la première mi-temps.” Brad Stevens.

Le prochain match entre les Pacers et les Celtics à lieu ce mercredi soir.

Via Boston Globe.

Leave a Reply