Brad Stevens endosse une part de responsabilité dans les très mauvaises performances de Gordon Hayward et Terry Rozier

Brad Stevens endosse une part de responsabilité dans les très mauvaises performances de Gordon Hayward et Terry Rozier

Les Boston Celtics se retrouvent dos au mur et ce soir ils n’auront d’autre choix que de s’imposer s’ils ne veulent pas être déjà en vacances ! Ils se sont inclinés lors des Game 3 et 4 à domicile, notamment par manque de réussite, mais aussi parce que la second unit n’a pas été assez performante, à l’image du duo Gordon Hayward et Terry Rozier. Les deux ont même été catastrophiques puisque Rozier a totalisé 2 points à 2/8 et Hayward, All-Star, 12 points à 3/13. Sur le Game 4 ils ont combiné 7 points à 2/10. Brad Stevens endossé une part de responsabilité dans ces mauvaises performances.

“Je ne fais pas du très bon boulot avec ce groupe, pour les mettre sur leurs spots et leur donner une chance de vraiment briller en s’appuyant sur qu’ils font de mieux, c’est-à-dire créer du jeu pour les autres. C’est quelque chose que je dois mieux faire et je pense que les deux vont bien jouer. Évidemment quand tu fais jouer Terry sur de plus courtes séquences, c’est un défi, et bien sûr en tant que joueur tu veux impacter le jeu par tous les moyens possible. Et j’ai trouvé que Gordon, comme beaucoup de nos gars, ont fait beaucoup de bonnes actions en première mi-temps, dans les 30 premières minutes pour driver, ressortir, faire la bonne action, c’est juste que le ballon n’est pas trop rentré dans le panier, mais ils n’ont pas eu non plus énormément d’opportunités. Je pense qu’il faut qu’une combinaison de plusieurs choses qui se produise, mais je dois faire du meilleur boulot pour faire en sorte que les deux groupes restent organisés, surtout cette second unit.” Stevens

C’est aussi pour cela que le retour de Marcus Smart était une très bonne nouvelle, mais sans surprise, rouillé, il n’a pas apporté ce qu’il apporte d’habitude. Il a signé seulement 3 points à 1/7.

“Quand tu n’as pas joué de 5-contre-5 à pleine vitesse, surtout quand tu reviens pour un match de playoffs, je pense que c’est difficile. Il a vraiment bossé dur, et j’ai trouvé qu’il avait joué dur. Mais j’ai trouvé que cela s’est vu qu’il a raté 4, 5 ou 6 semaines, peu importe combien de temps c’était. Mais nous le savions, et je pense qu’il nous a apporté de bonnes choses lorsqu’il était sur le terrain.” Stevens

Via Boston Herald

Leave a Reply