Arbitrage, coaching, Adam Silver veut la parité en NBA : “Il n’y a aucune raison qui fait qu’une femme ne pourrait pas entraîner des hommes”

Arbitrage, coaching, Adam Silver veut la parité en NBA : “Il n’y a aucune raison qui fait qu’une femme ne pourrait pas entraîner des hommes”

Peu à peu les mentalités changent NBA et on voit quelques femmes arriver à des postes avec des responsabilités non négligeables : dans les front offices, sur les bancs, ou encore sur les parquets avec quelques arbitres. Mais il y a encore énormément de chemin à faire puisqu’elles restent très peu nombreuses et on peut les compter sur les doigts des deux mains. Adam Silver aimerait arriver à une parité et voir surtout enfin des femmes head coachs.

Je ne sais pas trop comment ça a pu si longtemps être autant dominé par les hommes dans des domaines où, physiquement, il n’y a aucun avantage à être un homme ou une femme, comme au niveau de l’arbitrage. L’objectif c’est qu’à l’avenir, ce soit en gros du 50/50 au niveau des nouveaux arbitres qui arrivent en NBA. Pareil pour les coachs en passant. Nous avons également un programme. Il n’y a aucune raison qui fait qu’une femme ne pourrait pas entraîner des hommes.

Parmi ces femmes dont on parle et qui ont des postes importants, on peut citer Becky Hammon (Spurs) et Kristi Toliver (Wizards), qui sont assistances coachs, ou Kelly Krauskopf, première assistante GM (Indiana). Quant à l’arbitrage, à l’heure actuelle il y a 3 femmes, dont 2 font partie des 5 nouveaux arbitres arrivés de G-League.

La plus grande avancée serait d’avoir une femme nommée head coach, mais si Becky Hammon a passé des entretiens, cela ne semble pas encore prêt d’arriver.

Via ESPN

Leave a Reply