Victor Oladipo : « Je suis juste heureux de pouvoir rejouer »

Victor Oladipo : « Je suis juste heureux de pouvoir rejouer »

Opéré fin janvier d’une rupture du tendon quadricipital du genou droit, hier Victor Oladipo a connu une étape très importante dans sa rééducation. Il a été autorisé à jouer en 5-contre-5  sur demi-terrain lors d’une séance de mise en place de 30 minutes.

« Je me suis senti bien. Je n’ai pas joué depuis 9 mois, 9 mois et demi, donc c’était top. Cela fait du bien de simplement être sur le terrain, de faire une passe, de prendre un shoot, de tenter un floater, de faire un layup. C’était comme si je n’avais pas été absent, honnêtement, mais je prends mon temps. » Oladipo

Jusque là il participait aux 30 premières minutes des entraînements, consacrées aux exercices collectifs ou de shoot. Il n’avait pas encore participé à des situations avec contact, même s’il joue des 1-contre-1 depuis plusieurs semaines.

« C’était super de le voir sur le terrain. Nous n’avons pas fait de tout terrain, mais nous avons fait un 5-contre-5 en début d’entraînement sur demi-terrain. Il avait l’air bien. Il a joué une trentaine de minutes. Je sais qu’il bosse dur pour revenir. Je l’ai regardé tout l’été. Je n’avais jamais vu quelqu’un faire sa rééducation avec autant d’engagement que lui. Il bosse extrêmement dur chaque jour pour revenir et pour essayer d’être meilleur qu’il était. » Nate McMillan

« Tu ne peux pas vraiment simuler le fait de jouer. Peu importe à quel point tu te donnes à fond, tu l’imagines et tu en rêves, tu dois aller sur le terrain et jouer. C’est là que ton corps va s’adapter. Je suis très bien au niveau du souffle. C’est probablement la chose la plus difficile quand tu ne fais pas grand-chose. Tout le reste viendra. J’ai été absent pendant 9 mois, donc vous ne verrez pas une once de frustration sur mon visage. Je suis juste heureux de pouvoir rejouer. » Oladipo

Mais le retour à la compétition ce n’est pas pour tout de suite. Il va falloir encore attendre de longues semaines.

« Je suis quelqu’un de très patient. J’avais l’habitude de faire du shopping avec mes sœurs et ma mère et je passais toujours en dernier. Je devais attendre que ma mère et mes sœurs aient fait leur shopping. Elles étaient plus nombreuses que moi donc je devais être patient. Je suis une des personnes les plus patientes que vous pourrez probablement rencontrer. C’est un don et une malédiction. » Oladipo

Via The Athletic

Leave a Reply