Russell Westbrook : « Pat Beverley vous berne tous, comme s’il défendait… Il ne stoppe personne, il court partout c’est tout »

Russell Westbrook : « Pat Beverley vous berne tous, comme s’il défendait… Il ne stoppe personne, il court partout c’est tout »

On le sait, Russell Westbrook et Patrick Beverley n’ont jamais été les meilleurs amis du monde. En tout cas pas depuis les playoffs 2013, lorsque Westbrook s’était déchiré le ménisque du genou droit après une collision avec le désormais Clipper. Harceleur en chef de James Harden cette nuit lors de la défaite de Los Angeles à Houston, Beverley et sorti pour 6 fautes à 1 minute et 57 secondes de la fin, son équipe menée de 2 points. Au moment de sa sortie du parquet, Westbrook lui a adressé un au revoir de la main moqueur, avant d’en rajouter une couche dans son interview d’après-match :

« Pat Beverley vous berne tous, man, comme s’il défendait… Il ne stoppe personne. Il court partout c’est tout, il fait du vent. Toute cette agitation tout ça pour en prendre 47. » Russell Westbrook

Une réponse, Pat ?

« Ne commencez pas, ne commencez pas. Je m’en fous de ça […] J’ai pris une technique pour avoir regardé l’arbitre (à 1’31 de la fin, ndlr) trop longtemps. On ne peut plus regarder les gens en NBA maintenant je suppose. Je ne sais pas, je n’ai pas l’impression que ce soit juste. On travaille trop dur pour laisser les arbitres décider d’un match. On méritait mieux, les fans méritaient mieux, les gens qui ont dépensé leur argent durement gagné pour venir voir ce match méritaient mieux, les deux équipes méritaient mieux aussi. » Patrick Beverley

Harden (47 points à 12/26, 7/13 à 3-points, 16/17 aux lancers) a marqué 10 de ses 17 points du dernier quart après la sortie de Beverley, avec un 7/7 sur la ligne et un pull-up à 3-points pour le +7. Après la faute technique sifflée à Beverley, Doc Rivers en a pris 2 et a été éjecté. Contrairement à ce que prétend Westbrook, Beverley a pourtant bien gêné le MVP 2018, à 0/6 sur le match quand il était défendu par le Clipper, son ancien coéquipier.

« (Sa sortie) a été un moment important oui. Il lui tapait sur les nerfs, James essayait de s’en défaire. Patrick est un de mes joueurs préférés. Si vous voulez gagner, c’est ce genre de joueurs que vous signez. Il a mérité chaque centime (de son contrat, 40 millions de dollars sur 3 ans), je l’adore, il joue dur. » Mike D’Antoni

« On sait tous ce que fait Pat. Il essaie de rentrer dans votre tête, il est agressif, donc j’ai essayé de ne pas me concentrer là-dessus et d’exécuter mon jeu. Mais nous savons tous que c’est un super joueur. Si tu le laisses rentrer dans ta tête et ton corps, ça peut être une vraie peste. » James Harden

« C’est bien de jouer dur. Jouer dur fait partie du jeu. Je joue dur tous les soirs, comme lui, ça fait partie du jeu. Il joue dur. C’est tout. Il ne prend pas de super décisions. Parfois il fait du bon boulot défensivement, mais ce soir James a eu ce qu’il voulait face à lui. » Russell Westbrook

via ESPN

Leave a Reply