Steve Kerr : “Ce n’est pas l’expertise technique de Gregg Popovich et Phil Jackson qui m’a frappé chez eux”

Steve Kerr : “Ce n’est pas l’expertise technique de Gregg Popovich et Phil Jackson qui m’a frappé chez eux”

La chute est dure pour les Golden State Warriors… Quelques mois après avoir disputé une cinquième Final consécutive, les joueurs de Steve Kerr se retrouvent désormais dans les bas-fonds de la conférence Ouest, affichant tout simplement le pire bilan de la NBA. La raison ? La plupart de leurs stars sont blessées. Mais au final, cette saison qui s’annonce déjà ratée est une très bonne chose pour ces dernières selon le coach.

“Mon avis c’est que d’une manière assez étrange et ironique, c’est une bonne chose pour nos joueurs clés. Après notre défaite face à Toronto, j’ai dit qu’on devrait juste prendre une année sabbatique, aller en Italie et boire du vin. Nos gars étaient lessivés. Personne qui n’est pas allé en Finals cinq ans d’affilé ne sait ce que demande ce genre de perf. C’est épuisant. Ces gars ont tout mis dans la balance pendant cinq ans, c’est un groupe incroyable, avec un énorme esprit de compétition.” Steve Kerr.

En plus, c’est l’occasion parfaite pour les jeunes d’apprendre, mais aussi pour lui. Et pour cela, il s’inspire d’un entraineur de football : Jürgen Klopp, le gourou de Liverpool.

“Quand j’ai commencé à regarder leurs matchs, j’ai remarqué Jürgen sur le bord du terrain. Et j’ai juste adoré sa manière de coacher. J’aime la culture et l’atmosphère qu’il a construites là-bas. Quand je le regarde, je vois la connexion spéciale qu’il a créée avec ses joueurs. Je ne l’ai jamais rencontré, mais je le vois mettre son bras autour des gars, leur parler… On peut voir qu’il a un énorme impact.” Steve Kerr.

Une observation qui va lui permettre de perfectionner ses acquis, lui qui a déjà pu voir de très près Phil Jackson et Gregg Popovich quand il était joueur, puisqu’il a joué sous leurs ordres.

“Ce n’est même pas leur expertise technique qui m’a frappé chez eux. C’est la connexion qu’il créait avec leurs joueurs. Pour moi, c’est le plus important dans le coaching.” Steve Kerr.

Via MSN Sports.

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply