One Week in College Basketball : une semaine riche en rebondissements pour les cadors, Joël Ayayi explose avec Gonzaga

One Week in College Basketball : une semaine riche en rebondissements pour les cadors, Joël Ayayi explose avec Gonzaga

Comme chaque semaine, en partenariat avec la référence française sur le College Basketball, le site Midnight on Campus, retour sur l’actualité de la semaine en NCAA.

Pour vous tenir au courant quotidiennement de toute l’actu, suivez  Midnight on Campus sur les réseaux sociaux :

Retour sur les faits marquants de la semaine

Alors que nous approchons de la période de Noel ainsi que la fin d’année, le College Basketball est en mini-pause depuis deux semaines, avec une programmation assez légère, surtout en semaine (période de partiel universitaire puisque oui, ce sont des étudiants-athlètes). Du coup, cette semaine ne déroge pas à la règle, avec cependant un samedi exceptionnel, le College Football faisant une petite pause. De 17h30 jusqu’au petit matin, ce fut un véritable feu d’artifice. Voici le résumé de cette nouvelle semaine dans le meilleur championnat de l’univers (et oui), concernant les membres du top 25.

Aucune équipe du top 25 n’était sur les terrains en ce lundi, avec seulement quatre matchs au programme. On notera quand même que Duquesne est toujours invaincu cette saison après son nouveau succès contre Columbia (90-54) avec 25 points de Tavian Dunn-Martin. Ouverture de la Big Ten pour deux possibles outsiders / sleepers, Minnesota et surtout Iowa. Ces derniers s’imposent sans trembler (72-52) avec 23 points et 6 rebonds de son leader Joe Wieskamp.

Ce fut plus intéressant et passionnant mardi, avec d’entrée de jeu, l’équipe flop de la semaine dernière, Texas Tech, qui fait chuter le nouveau #1 du classement, Louisville ! Une victoire pleine d’autorité pour le malheureux de la dernière finale universitaire, sur le score de 70 à 57, mais surtout une belle histoire. En effet, dans le théâtre des rêves, le Madison Square Garden, le sophomore et walk-on (sans bourse), Avery Benson, a brillé dans cette rencontre. En 22 minutes, il inscrit 10 points prend 4 rebonds et réalise 2 contres, en sortie de banc, avec un apport défensif dantesque. Un joueur qui joue à 300% pour son équipe, on lui souhaite d’obtenir une bourse maintenant avec ce beau match et son investissement.

Décidément, cette soirée de mardi fut périlleuse pour les cadors. Deux autres upsets se sont produits. Le premier n’est pas vraiment une grosse surprise, avec la défaite de #24 Colorado chez lui, contre la redoutable équipe de Northern Iowa (79-76). On le sait, UNI est un programme qui adore jouer contre des grosses équipes, en posant bien souvent des gros problèmes à leur adversaire. C’est chose faite avec cet upset, pour la 9ème victoire de la saison pour les Panthers.

Petite surprise là par contre, avec #4 Maryland qui va s’incliner sur le parquet de Penn State (76-69). Dans une ambiance incroyable, électrique, les Nittany Lions sortent une victoire de prestige pour leur deuxième match dans la conférence, avec un Mike Watkins en mode double-double (15 points, 11 rebonds, 4 contres). Et si Penn State était la surprise dans la Big Ten ? Affaire à suivre, de très près.

C’était plus calme pour #2 Kansas, qui s’impose facilement contre Milwaukee (95-68) avec 22 points et 8 rebonds d’Ochai Agbaji. Enfin, dans le choc de la soirée, #11 Baylor remporte une bien belle victoire contre l’équipe énorme du moment (du moins, à domicile), #18 Butler. Une victoire sur le fil, d’un petit point (53-52) avec un contre décisif sur la dernière possession. On n’en parle pas beaucoup du programme, mais c’est plutôt solide sur ce début de saison.

Mercredi, nous avons eu un nouvel upset, avec Illinois qui, devant son public, fait tomber #5 Michigan (71-62) ! Un match serré pendant 40 minutes, avec deux équipes qui se rendent coup pour coup, avec de l’agressivité (un bon match de conférence quoi). Mais Kofi Cockburn (19 points, 10 rebonds) était en mission… Deuxième tremblement de terre dans la Big Ten cette semaine, oh qu’elle va être indécise la conférence cette saison encore !

Dans l’autre résultat de la nuit, Omaha n’a rien pu faire contre #15 Arizona (99-49) avec un Nico Mannion en double-double (13 points, 11 passes) en ne forçant pas son talent.

On passe directement à la soirée de vendredi avec un derby ultra chaud, entre les deux rivaux de toujours : #24 Colorado et Colorado State. Ce fut un match très défensif, surtout lors du premier acte et malgré un deuxième acte maîtrisé, Colorado State échoue de huit points pour l’upset. Victoire des Buffaloes sur le score de 56 à 48, avec 20 points de Shane Gatling.

Et puis, la soirée de la semaine, avec ce samedi dantesque qui nous attendait.

Cela a commencé très fort avec un #5 Michigan vs #10 Oregon en apéritif. Le match a tenu toutes ces promesses, avec notamment un scénario dingue, qui nous a offert une prolongation totalement méritée (d’un point de vue du spectateur, on pouvait prendre 5 prolongations tellement c’était intense). Petite surprise, avec la victoire d’Oregon, qui inflige sa deuxième défaite de la semaine à Michigan (71-70). Payton Pritchard affiche 23 points, 4 passes et 3 rebonds alors qu’en face, Franz Wagner affiche 21 points et 4 rebonds. Honnêtement, il doit y avoir un replay du match sur youtube, on vous encourage chaudement à aller le regarder, le College Basketball qu’on aime !

En suivant, une autre rencontre entre deux programmes du top 25, avec l’un des classicos de notre championnat, #13 Memphis contre #19 Tennessee. Toujours sans James Wiseman, Memphis récupère une victoire de prestige alors qu’on prévoyait tous un upset. Victoire sur le score de 51 à 47, qui met fin à une série de 31 succès à domicile, de suite, pour Tennessee. Solide les Tigers. Yves Pons termine avec 6 points et 3 rebonds en 25 minutes.

Enfin, pour terminer ce fabuleux marathon de choc opposant deux équipes du top 25, une affiche que l’on attendait tous, entre #6 Gonzaga et #15 Arizona. Ces derniers arrivent avec le plein de confiance et un Nico Mannion au sommet de son art pour driver l’équipe. Mais voilà, en face, le collectif est bien huilé et surtout, notre Frenchie Joël Ayayi qui noircit la feuille de match, avec 15 points, 7 passes et 6 rebonds, dans la victoire de son équipe (84-80). Le début de saison de Joël Ayayi est extraordinaire, et prouve que faire une saison blanche pour bosser avec son équipe est une solution viable au lieu de demander un transfert. N’oublions pas Killian Tillie, qui termine avec 7 points, 5 rebonds et 3 passes.

Après ce triple-header de folie, on pouvait oublier qu’il y avait d’autres matchs. D’ailleurs, un nouveau cocorico avec Wake Forest qui upset #23 Xavier (80-78). Olivier Sarr n’a pas joué (toujours en observation suite à son protocole commotion lors du dernier match), mais ce dernier est tellement essentiel à son équipe, lui qui sort d’un début de mois de décembre dantesque, tournant en double-double. Xavier déçoit, ce n’est pas nouveau…

Dans les autres résultats de la soirée, Obi Toppin (19 points, 8 rebonds) permet à #14 Dayton de se sortir du piège Drake (78-47). #1 Louisville se reprend bien en écrasant logiquement Eastern Kentucky (99-67) avec 26 points et 7 rebonds de Jordan Nwora. Le dauphin des Cards, #2 Kansas, s’est amusé d’UMKC à domicile (98—57), tout comme #16 Michigan State contre nos chouchous d’Oakland (72-49) et #18 Butler contre Southern (66-41). Ce fut plus difficile pour #20 Villanova, qui s’est fait peur contre une bien belle équipe de Delaware. Victoire sur le score de 78 à 70, avec 18 points et 5 rebonds de Jermaine Samuels.

Match très intéressant d’Ashton Hagans (21 points, 7 rebonds et 7 passes) avec #8 Kentucky dans le succès face à Georgia Tech (67-53). L’une des upsets alert de la soirée, entre #12 Auburn et Saint Louis, n’a pas eu lieu (pour notre plus grand désespoir). En effet, Auburn s’impose, non sans mal, sur le score de 67 à 61. Mais ce fut une nouvelle fois un match très serré et le programme ne rassure pas… Saint Louis est une équipe que l’n peut revoir en mars, dans une A-10 si dense… Mais l’équipe est taillée pour battre des gros, avec une philosophie défensive exemplaire.

Enfin, nous disons adieu à #22 Seton Hall, qui vient de prendre 20 points contre Rutgers (68-48). Mais ce n’est pas ça la pire nouvelle… En effet, le leader Myles Powell est sorti sur blessure après 15 minutes de jeu… Terrible soirée pour le programme de la Big East.

 

Équipe top de la semaine : Oregon Ducks (8 victoires – 2 défaites)

J’ai envie de mettre en lumière le programme d’Oregon cette saison. Pourtant, je n’aime pas la Pac-12, mais la première partie de saison des Ducks est solide et mérite que l’on s’y attarde un peu.

Seulement deux défaites cette saison, lors de la semaine dernière, contre #8 Gonzaga (73-72) puis North Carolina (78-74). Sur ces deux matchs, le programme a proposé une bien belle adversité et aurait pu avoir un moins une victoire sur ces deux rencontres…

Cette semaine, c’est une victoire logique contre Hawaii (89-64) avant de battre #5 Michigan, sur son parquet, d’un petit point. Comme dit auparavant, le match fut dantesque, avec un buzzer refusé, des coups de sifflet limites à chaque fois et de l’intensité digne d’un match de March Madness.

Mais voilà, le Senior Payton Pritchard est en mission cette saison, lui qui a inscrit 19 de ses 23 points lors du second acte / prolongation. Il est clairement le leader de cette équipe, avec un Anthony Mathis parfait dans son rôle de lieutenant.

Cette équipe d’Oregon est un réel plaisir à voir sur un parquet. On voit que les joueurs aiment jouer ensemble et que chacun sait ce qu’il doit apporter à ce groupe. Bon, avec un Payton Pritchard (19.2 points, 5.9 passes et 4.1 rebonds) à ce niveau, difficile de battre cette équipe à l’heure actuelle.

On attend avec impatience le duel entre Oregon, Washington et Arizona dans la conférence. Cela promet des matchs incroyables !

 

Équipe flop de la semaine : Maryland Terrapins (10 victoires – 1 défaite) 

Les prétendants pour le flop de la semaine étaient particulièrement nombreux cette semaine. Oui, Michigan ou encore Louisville ont leur place, mais le cas Maryland est assez inquiétant.

Une victoire d’un petit point à domicile contre Illinois puis une déroute collective à Penn State, on est loin de l’équipe dominante défensivement du début de saison… Mais alors bien loin.

Alors oui, ce n’est qu’une petite phase et le programme sera l’un des favoris pour le titre dans la Big Ten. Mais cette semaine nous permet d’émettre quelques doutes : et si Maryland était un peu overated ?

Anthony Cowan Jr est un joueur extraordinaire, mais on a du mal à trouver une option viable pour prendre la relève au niveau du scoring. Jalen Smith peut être dans ce rôle, mais il est surtout là pour être un point d’impact à l’intérieur et faire le travail de l’ombre. Il a assez de responsabilités pour en plus lui demander plus…

Il faut qu’un troisième joueur prenne ses responsabilités et rapidement. Maryland ne peut pas se reposer sur deux joueurs… 

 

Équipe surprise de la semaine : Rutgers Scarlet Knights (8 victoires – 3 défaites).

En reconstruction depuis trois-quatre saisons, malgré des prospects intéressants (on pense à Corey Sanders, qui est maintenant en G-League), Rutgers a déçu énormément. Mais on le sait, reconstruire un programme est toujours long et fastidieux. En tout cas, l’université a fait des efforts financiers pour mettre les infrastructures à jour et pour cette nouvelle saison, on attend une équipe plutôt compétitive dans la Big Ten, du moins qu’elle arrête de jouer les deux dernières places.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme est en forme et sort une belle semaine, avec une victoire contre Wisconsin (72-65) puis contre #22 Seton Hall (68-48). Alors oui, pour ce dernier match, Seton Hall a perdu son leader après 15 minutes… Mais cela n’enlève en rien la performance défensive de notre surprise de la semaine. 

Surtout que juste avant cette semaine, l’équipe n’était pas loin de battre #16 Michigan State sur leur parquet, en s’inclinant de peu (77-65). Oui, Rutgers va donner du fil à retordre aux cadors de la conférence sur cette deuxième partie de saison, c’est indéniable.

Le leader de la saison dernière, le talentueux meneur Geo Baker, est bien présent et drive à merveille cette équipe, lui qui affiche 12.4 points et 4.4 passes en moyenne. Il forme un backcourt électrique avec le sophomore Ron Harper Jr (12.6 points et 6.4 rebonds de moyenne). Sans oublier l’intérieur Senior Akwasi Yeboah, ancien joueur de Stony Brook, qui apporte son expérience dans cette jeune équipe.

L’équilibre est bien présent dans l’équipe, cela défend et surtout, le duo de scoreur est redoutable. Attention à Rutgers !

 

Les rencontres à suivre (les possibles upsets en gras) : 

Mardi : #14 Dayton vs North Texas / #21 Florida State vs North Florida.

Mercredi : #9 Virginia vs Stony Brook / #23 Xavier (qui ne sera plus dans le top 25) vs Western Carolina / #16 Michigan State vs Northwestern / #1 Louisville vs Miami (OH) / #6 Gonzaga vs #17 North Carolina / #8 Kentucky vs Utah / #10 Oregon vs Montana.

Jeudi : #4 Maryland vs #22 Seton Hall / #7 Duke vs Wofford / #12  Auburn vs NC State.

Samedi : #2 Kansas vs #20 Villanova / #21 Florida Stte vs South Florida / #18 Butler vs Purdue / #17 North Carolina vs UCLA / #3 Ohio State vs #8 Kentucky / #14 Dayton vs #24 Colorado / #25 San Diego State vs Utah / #15 Arizona vs St John’s.

 

Les articles de la semaine sur Midnight On Campus.

Leave a Reply