Donovan Mitchell : “Rudy Gobert méritait des excuses”

Donovan Mitchell : “Rudy Gobert méritait des excuses”

Il y a 10 jours, Donovan Mitchell n’a pas été le meilleur leader qui soit. Non content de se mettre en mode arrosage automatique dans une défaite face au Thunder (10/25 aux tirs), l’arrière a montré de la frustration après que Rudy Gobert ne soit pas parvenu à rattraper une de ses passes. Quelques jours après, le joueur de 23 ans est allé s’excuser.

“Je devais me regarder dans le miroir. Je devais juste le voir. Rudy méritait des excuses, mon langage corporel était dégueu. Je réalise que je dois être un meilleur leader. Je dois être plus polyvalent et c’est quelque chose que je vais toujours avoir dans un coin de la tête.” Donovan Mitchell.

Depuis, le Jazz, qui en était à 13 victoires pour 11 défaites depuis le début de la saison, a enchainé quatre victoires consécutives après celle face aux Hawks cette nuit. Et Mitchell a montré tout son talent avec trois sorties à plus de 30 points, et une dernière où il s’est arrêté à 28 unités. Mais plus que le scoring, c’est la prise de décision de l’arrière qui a impressionné. Le joueur du Jazz a toujours joué de la bonne manière, n’hésitant pas à lâcher la balle à des coéquipiers démarqués et s’améliorant à la création en général.

“Il n’a pas forcé comme il a pu le faire, et c’est bien pour nous. J’ai vraiment aimé sa prise de décision en fin de rencontre. Il est capable de laisser le jeu venir à lui, mais de rester agressif et de faire des actions pour nous. Lors des deux dernières rencontres, il a été super dans le money time.” Rudy Gobert.

“Je dois juste continuer à être agressif. Il y a des moments où on se dit : “OK, essayons de faire ça.” Cette nuit (contre les Hawks ndlr), j’essayais juste d’aller jusqu’au panier et de récolter des fautes. Ensuite, les tirs ont commencé à rentrer. Une fois que c’est arrivé, je voulais juste continuer.” Donovan Mitchell.

Une nouvelle mentalité qui plait à son coach Quin Snyder.

“On veut qu’il soit agressif au bon moment. C’est dur de le faire pendant 36, 38 minutes. Que la balle bouge et soit touchée par tout le monde, c’est la clé pour nous. On se fait confiance, et évidemment en fin de rencontre on fait confiance à Donovan.” Quin Snyder.

Mitchell tourne à 25,2 points (45% aux tirs et 36% à trois points), 4,7 rebonds et 3,7 passes décisives par match cette saison.

Via The Athletic.

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply