Sekou Doumbouya : « Les gens disaient que j’étais ‘nonchalant’, mais quand j’arrive, je suis prêt à jouer »

Sekou Doumbouya : « Les gens disaient que j’étais ‘nonchalant’, mais quand j’arrive, je suis prêt à jouer »

Titulaire depuis seulement 2 semaines, Sekou Doumbouya a été l’homme du match pour les Pistons (15-27, 10èmes de la conférence Est), vainqueurs d’une équipe de Boston bien mieux classée (27-12, 3ème) et qui restait sur 2 victoires de rang. Le 15ème choix de la draft a battu son record en carrière avec 24 points à 10/13 en 27 minutes de jeu.

« On a bien joué ensemble, on a partagé le ballon, on a shooté à 60% et 28 passes décisives je crois (30 en fait), c’est très bien, tout le monde était sur la même longueur d’ondes et prêt pour ce match. (sur comment il s’est senti) Normal, comme tous les jours (sourire), tu dois saisir les opportunités quand tu en as, jouer ton jeu, ne pas essayer d’en faire trop, jouer de la bonne façon, et c’est tout. » Sekou Doumbouya

Depuis qu’il a été propulsé starter par Dwane Casey, le Français, qui a fait évoluer sa mécanique de tir avec son coach de G-League DJ Bakker (qui avait travaillé de la même façon avec Pascal Siakam à Toronto), shoote à 41.3%

« Ça a été 2 bonnes semaines oui. Maintenant je dois continuer comme ça, continuer à bosser. » Sekou Doumbouya

Depuis le 2 janvier, il s’illustre aussi en défense et a successivement fait face à Kawhi Leonard, Paul George, Draymond Green, Kevin Love, Jaylen Brown et même Lonzo Ball.

« Je veux toujours défendre le meilleur joueur adverse. Les gens disaient que j’étais ‘nonchalant’ parce que quand on me voit, je suis tranquille. Mais quand j’arrive je suis prêt à jouer. » Sekou Doumbouya

« Il a défendu des 3, des 4 et même des 1. Il mérite ses minutes. On ne lui donne pas, il les mérite. » Dwane Casey

via The Athletic

Leave a Reply