Mike D’Antoni : « C’est un choix à faire. C’est notre choix »

Mike D’Antoni : « C’est un choix à faire. C’est notre choix »

Pendant 41 minutes et malgré un énorme coup de chaud de Chris Paul en première mi-temps, les Rockets contrôlaient leur match face à OKC, encore en tête de 15 unités avec 7 minutes à jouer. Puis à coup ça a été le trou noir pour les hommes de Mike D’Antoni, qui ont sombré, encaissant un terrible 17-1. Ils n’ont pas résisté au comeback du Thunder, qui l’emporte finalement 112-107 grâce à un dernier acte remporté 41-20 avec 15 points de Dennis Schröder dans les 12 dernières minutes et 12 de Danilo Gallinari. Les Rockets ont shooté à 36% en 4ème quart dont un horrible 1/11 à 3-pts.

« Honnêtement j’ai trouvé que nous faisions un bon match. Dans l’ensemble nous avons fait un bon match. Évidemment, lors des 6 dernières minutes nous n’avons pas joué notre meilleur basket, mais j’ai trouvé que nous étions en contrôle du match. Donc il y a du positif à tirer de ce match. » Westbrook

Russell Westbrook n’a pas grand-chose à se reprocher avec 32 points à 16/24, 11 rebonds et 12 passes, mais son acolyte James Harden a vécu une soirée cauchemardesque avec 29 points à 9/29 dont un ahurissant 1/17 à 3-pts, égalant son propre record de shoot à 3-pts ratés sur un match. Mais outre la maladresse en attaque, c’est la défense, affreuse, qui a coûté la défaite aux Texans.

« Nous n’avons vraiment pas bien shooté de tout le match, mais défensivement nous étions engagés et concentrés et nous étions liés. Mais lors des 7 dernières minutes, cela n’a pas été la même chose. »

Sur les 6 dernières rencontres, James Harden est à la peine offensivement alors que Westbrook est lui enfin dans le rythme. Le barbu shoote à 34.8% dont 23.9% à 3-pts sur les 6 dernières rencontres et après le match on a pu le voir faire une séance de shoots pour retrouver son mojo.

Houston en est désormais à 4 défaites de rang et 5 en 6 matchs alors qu’on est à un moment de la saison où la mayonnaise devrait prendre pour cette équipe nouvelle, qui a dû intégrer Russell Westbrook. Ils paient les gros passages à vide, comme ça avait aussi été le cas face aux Lakers en 3ème quart, dominés 32-17.

« Tu joues bien, puis tout à coup du arrêtes de faire les choses qui t’ont permis de mener. Tôt ou tard nous allons faire un match plein de quatre quarts-temps et construire sur ça. Nous en sommes plus que capables. Nous montrons vraiment de bons signes. Nous avons juste des absences. »

S’ils restent confiants, la sortie de crise ne va pas se faire toute seule ou en un simple claquement de doigts.

« Actuellement nous sommes dans une période où si quelque chose peut mal se passer, ça va mal se passer. Quand rien ne va, rien ne va. Nous pouvons choisir de nous battre, de nous relever. C’est un choix à faire. C’est notre choix. Tu peux choisir de ne pas écouter le bruit extérieur. Tu peux choisir de te regarder dans le miroir et de mieux faire. Je vais faire ça, et si tout le monde le fait, ça ira pour nous. Mais si nous ne le faisons pas et que nous commençons à écouter ce qui se dit, à remettre en question ceci et cela, alors nous avons des problèmes.Quand tu es en difficulté et que tu commences à perdre, alors parfois il faut vraiment très bien jouer pour gagner et retrouver ce sentiment. Là c’est genre, si on passe dans la rue sous une fenêtre, un piano va nous tomber dessus.  » Mike D’Antoni

Via ESPN

Leave a Reply