Le grand retour de Victor Oladipo : “Je profite de l’instant présent, j’ai appris ça de Kobe”

Le grand retour de Victor Oladipo : “Je profite de l’instant présent, j’ai appris ça de Kobe”

Après plus d’un an d’absence suite à sa blessure au genou, Victor Oladipo faisait son retour sur les parquets hier soir chez lui, face à Chicago. Arrivée à la Bankers Life Fieldhouse vêtue du maillot All Star de Kobe Bryant, la star des Pacers a tout de même réussi à peser sur la rencontre malgré ses 20 minutes de temps de jeu. Les joueurs de l’Indiana se sont imposés 115-106, après prolongation.

Si l’on regarde seulement sa feuille de stats, on peut penser que le numéro 4 d’Indiana a réalisé un match correct, mais sans plus pour son retour, avec 9 points à 2/8 aux shoots dont 1/7 à 3 points. Oui, mais non. Malgré cette difficulté aux tirs, c’est lui qui signe le 3 points à 10 secondes de la fin pour envoyer tout le monde en prolongation.

Il explique que malgré une soirée difficile niveau adresse, il n’a pas hésité à tenter ce tir important.

“Quand j’ai pris ce tir, je n’ai pas pensé aux 6 autres que j’avais manqué. J’ai juste pensé à mettre celui-là, le reste du match n’avait pas d’importance.” Victor Oladipo

Mais Oladipo est surtout soulagé d’en avoir fini avec sa blessure qui l’a éloigné des terrains depuis le 23 janvier 2019.

“J’ai l’impression d’avoir participé à un combat de la WWE avec The Undertaker, plaisante Oladipo. À la fin de la journée, personne ne pourra m’enlever cette joie. Mon corps est dans une forme phénoménale en ce moment. J’ai fait du bon boulot en 21 minutes. Je dois juste m’améliorer. Réhabituer mon corps à ce niveau de basket. Mon corps finira par revenir, mais mon esprit sera toujours là. Je suis juste reconnaissant, c’était une nuit émouvante. Cela a été des montagnes russes. Je suis reconnaissant envers les personnes qu’on ne voit pas [au sein de l’organisation].”

Son coach, Nate McMillan, prône évidemment la patience pour son poulain.

“Le truc c’est d’y aller lentement avec lui, déclare McMillan. Nous ne sommes pas préoccupés par le présent, mais par l’avenir de Victor, qu’il joue longtemps avec l’uniforme des Pacers. On ne va pas s’enflammer de suite, on va être patient. Nous ne lui mettons pas la pression.”

Le guard des Pacers avoue s’être inspiré de Kobe Bryant pour gérer ce retour.

“Je vis l’instant présent, j’ai appris cela de Kobe.”

Via ESPN

Leave a Reply