LeBron James : « J’ai une fille, une femme, une mère… Si elles se faisaient tirer dessus, je ne pourrais jamais me le pardonner, ou pardonner à la personne qui l’a fait »

LeBron James : « J’ai une fille, une femme, une mère… Si elles se faisaient tirer dessus, je ne pourrais jamais me le pardonner, ou pardonner à la personne qui l’a fait »

Aucun des deux policiers de Louisville ayant tiré sur Breonna Taylor, infirmière de 26 ans tuée par balles chez elle dans la nuit du 12 au 13 mars dernier, ne sera poursuivi. L’enquête a en effet conclu à de la légitime défense, le compagnon de cette dernière ayant ouvert le feu, croyant à un cambriolage, car selon lui les agents – qui affirment le contraire – ne s’étaient pas présentés.

Énormément de réactions, et de manifestations ont suivi à travers tous les États-Unis, jusque dans la bulle, où les joueurs NBA n’ont pas manqué de communiquer leur indignation, via des messages visuels ou directement en interview. Après la victoire des Lakers dans le Game 4, Allie LaForce a demandé à LeBron James à quoi avaient ressemblé les dernières 24h de ce point de vue pour son équipe. C’est la voix progressivement marquée par l’émotion que l’ailier a répondu :

« C’était très présent dans notre esprit, il y avait beaucoup d’émotions. Et nous avons un coéquipier originaire de Louisville, Rajon, donc aussi lourd que cela a été à encaisser pour nous ça l’est encore plus pour lui, car il est de là-bas. Je ne vais pas entrer dans les détails du procès, mais je sais que nous avons perdu une femme magnifique en Breonna Taylor, une femme qui n’a pas son mot à dire dans tout ce qui se passe actuellement. Nous voulons que justice soit faite, peu importe le temps que cela prend, et même si ça fait tellement de jours, d’heures et de minutes pour sa famille et sa communauté. J’ai une fille à la maison, une femme, une mère et tellement de femmes noires importantes dans ma vie, imaginer qu’elles puissent ne plus être là du jour au lendemain…si elles se faisaient tirer dessus, je ne pourrais jamais me le pardonner, ou pardonner à la personne qui l’a fait. On est là, on joue au basket, c’est très difficile, car en même temps nos cœurs sont avec cette famille, cette ville. Ce qui se passe est tellement injuste. C’est une tragédie. On espère juste qu’il y aura des jours meilleurs, qu’on répande de l’amour et pas de la haine. » LeBron James

Leave a Reply