Killian Hayes et les Pistons font le point sur sa saison rookie : « Si tu veux réussir dans cette ligue, tu dois te battre pour »

Killian Hayes et les Pistons font le point sur sa saison rookie : « Si tu veux réussir dans cette ligue, tu dois te battre pour »

Absent 3 mois suite à une déchirure du labrum de la hanche, Killian Hayes (19 ans, 1,96 m) a vécu une saison rookie difficile et abrégée, avec seulement 26 matchs disputés.

« Personnellement j’ai le sentiment que la saison a été courte, je n’ai pas l’impression que c’est terminé. » Killian Hayes

Ce qu’il a appris de ce premier plongeon dans le grand bain ?

« Que j’ai beaucoup de travail à faire. Une grosse offseason nous attend tous. » Killian Hayes

Sur ces 26 rencontres disputées, dont 18 en tant que titulaire, le Français choisi en 7e position de la draft 2020 a tourné à 6.8 points, 2.7 rebonds et 5.3 passes par match en 25.8 minutes de moyenne dans une équipe qui n’a remporté que 20 matchs.

« Ce n’est pas évident pour un meneur rookie de 19 ans, mais c’est ce pour quoi il a signé, et ce pour quoi nous l’avons signé. Il y aura toujours des difficultés, et il en a eu, mais nous sommes contents de la personne qu’il est, de son éthique de travail et de la direction qu’il prend.

[…] Ils ne vont pas tous arriver et faire des saisons rookies exceptionnelles, lui a besoin d’un peu plus de temps. Mais je reste extrêmement confiant dans ce joueur, sans aucun doute. Je pense qu’il a un énorme potentiel et je suis impatient de voir son évolution. » Troy Weaver

Lui et ses coéquipiers ont prévu de rester une bonne partie de l’été à Detroit pour s’entraîner. Les premières semaines de juin seront d’ailleurs consacrées à un mini-camp muscu/conditioning en collaboration avec le staff technique, avant la Summer League du mois d’août.

« Cette offseason ça va être beaucoup de sang, de sueur et de larmes. » Troy Weaver

« Personne n’aura une position de titulaire promise. Il (Hayes) est le leader du ‘clubhouse’ mais rien n’est garanti. » Dwane Casey

Sur le plan personnel, des progrès au shoot (35% aux tirs et 28% à 3-points cette saison) sur la condition physique mais aussi à la passe et sur la vitesse d’exécution seront attendus de la part de Hayes.

« Il a un grand sens de la passe et il voit bien les choses. Maintenant ce qu’il faut travailler c’est les situations où la passe n’est pas possible. Est-ce que je shoote ? Est-ce que je vais au panier ? Toutes ces choses prennent du temps. » Dwane Casey

En fin de saison Hayes, de retour de blessure, a tourné à 32 minutes par match sur les deux dernières semaines de compétition.

« Je ne dis pas qu’il était hors de forme, mais il y a un différent niveau de forme physique à avoir au niveau NBA […] Ses minutes augmentant, sa défense a un peu régressé. Il a la force, le corps et les qualités physiques pour être un défenseur élite. Avant sa blessure il était largement au-dessus, il doit revenir à ce niveau, je sais qu’il peut et je sais qu’il le fera. » Dwane Casey

« En NBA il faut être prêt chaque soir à se battre et à jouer dur. Il n’y a pas de solution de facilité. Si tu veux réussir dans cette ligue et être un bon joueur, tu dois te battre pour. » Troy Weaver

via DetroitNews

Leave a Reply