Test décalé: quel consultant êtes-vous?

Test décalé: quel consultant êtes-vous?

Quatrième test décalé, après Quel rookie êtes-vous?, quel dur à cuire êtes-vous? et Quel traître êtes-vous?, voici un test pour vous identifier à consultant NBA


Alors que vous discutez tranquillement à la table d’une boîte de nuit avec quelques demoiselles pas farouches, une équipe de rugbymen entre, provoquant l’hystérie générale et vous dépossédant par la même occasion de l’attention de vos compagnes de tablée.

£ – En fait, plus que l’attention, c’est carrément des compagnes de tablée que les sportifs vous dépossèdent, puisque trois d’entre eux les soulèvent de leurs sièges pour les amener sur la piste de danse, suscitant les rires amusés de celles-ci. Tant pis pour vous, vous allez commander un autre verre. Au comptoir, une autre fille vous fait de l’œil. Bon, elle est super moche, mais c’est toujours ça de pris.

$ – « Eh ben les gars ? On fait du bruit ? » Votre intervention a calmé tout le monde d’un coup. Les rires cristallins des jeunes femmes, les rires gênés de leurs accompagnateurs, et les rires gras des rugbymen. Pour tout dire, même la musique s’est arrêtée. Vous aviez vu juste : ils faisaient du bruit.

€ – Amusé par l’entrée de ces joyeux gaillards, vous quittez vos amis pour vous joindre à leur groupe. Après, c’est sûr, c’est pas des flèches. Vous gagnez toutefois le concours de celui qui met le plus de cacahuètes dans son nez tout en descendant des Bloody Mary, et ils vous adoptent définitivement. C’est parti pour une soirée de blagues potaches et de rires gras. Oui, mais toutes les filles de la boîte n’ont d’yeux que pour vous.

 

Le lendemain, vous vous réveillez tranquillement, aux côtés de la jeune fille de la veille. Affreusement gênée, celle-ci vous avoue qu’elle a déjà un copain. Le cadre photo sur la table de nuit aurait dû vous mettre la puce à l’oreille.

£ – Vous la rassurez, lui expliquant que ça peut arriver à tout le monde, une soirée trop arrosée, et voilà. Vous prenez même un exemple personnel : vous aussi votre copine est partie avec un autre mec, celui qui vous rackettait à la sortie des cours. Chienne de vie. Pas vraiment convaincue par votre histoire pourtant touchante, la belle s’en va rejoindre son chéri et vous met à la porte. Elle est quand même sympa, elle vous a donné un gobelet pour que vous puissiez finir votre café sur la route.

$ – Vous n’avez pas le temps de réagir à la nouvelle que l’interphone sonne. Tout vous semble clair : c’est forcément lui. Alors que Lulu semble tétanisée à l’idée de devoir lui ouvrir, vous prenez les choses en main : c’est vous qui allez répondre. Vous énoncez méthodiquement la situation à votre interlocuteur, qui face à un tel raisonnement, ne sait plus quoi répondre. Même à travers le haut-parleur, vous impressionnez.





€ – « Vite, cache-toi dans le placard ! » Se cacher, vous voulez bien, mais le placard fait la taille de votre table de nuit et on vous voit clairement dépasser. Le couple finit par entrer dans la chambre et vous crame tout de suite. Vous improvisez alors un sketch assez foireux à base d’amant, de placard, et de Kung-Fu. Tout d’abord sceptique, le cocu finit par éclater de rire lors de votre mime d’un coup de pied rotatif et vous paye une bière.

 

A peine cette émotion passée que vous devez vous rendre au local. Et oui, vous devez répéter avec votre groupe pour le tremplin Jeunes Talents de la semaine prochaine. Le souci, c’est que vous avez laissé le matos chez vous, et que vous allez arriver carrément à la bourre.

£ –  Lorsque vous arrivez au local, vos collègues sont déjà en train de ramasser les instruments. Vous vous excusez pour votre retard, mais indiquez qu’on peut quand même commencer. Vous apprenez alors que tandis que vous étiez sur la route, un autre bassiste passait par là et il a apparemment un ampli bien plus puissant que le vôtre. Il joue comme une brêle peut-être, mais avec lui votre groupe va sans doute impressionner le jury. Mais ne t’en fais pas, ajoute votre batteur, si tu veux tu pourras venir avec nous, j’ai pas assez de place pour ranger tous les toms dans le coffre de la R5.

$ – Vous arrivez avec deux heures de retard, mais le groupe vous attend patiemment. Pourtant, c’est vous qui chantez, ils auraient pu commencer sans vous. « Sans toi, on est un peu perdus » avoue timidement le bassiste. Ils sont mignons. A peine le temps d’ajuster les réglages de votre micro que votre voix rauque fait résonner tout le voisinage. La répétition est lancée.

€ – Entrant dans le local la guitare sous le bras, vous avez peine à croire ce que vous entendez. Vos musiciens, habituellement si patauds, jouent parfaitement des morceaux de jazz des plus complexes. Vous installez votre matos, puis lancez la répétition, avec une reprise de Cannibal Corpse que vous avez adaptée dans un style plus brutal. La répé se passe bien, en plus vous avez des bières.

 

 

Vous avez un maximum de £ :

Vous êtes doué, vous partez plutôt bien, mais voilà : à un moment, un type débarque et vous pique votre place. Le Shaq vous a battu quand vous étiez joueur, il vous vire maintenant que vous êtes consultant. Vous êtes le mal-aimé de TNT, vous êtes Chris Webber.

Vous avez un maximum de $ :

Lorsque vous parlez, on vous écoute. Vos analyses sont pertinentes et font l’unanimité, au point que vos collègues deviennent dépendants de vous. Mais surtout, vous avez un truc en plus, et ce truc, c’est votre voix. Vous êtes Jacques Monclar.

Vous avez un maximum de € :

Vous n’êtes pas le plus fin ni le plus clairvoyant. On peut même dire que vous êtes plutôt un bourrin. Lorsque vous êtes sur un plateau, les analyses sont moins bonnes, mais l’émission est beaucoup plus drôle. Vous brillez davantage par votre charisme que par vos jugements, vous êtes Shaquille O’Neal.

Lucas, True NBA

Facebook Comments

1 Comment

  1. j'aime bien le "vous êtes un bourrin". Tellement représentatif du shaq, mais faut avouer que ses jugements lors du shaq in fool (pardonnez l'orthographe) sont très bons :-)

Leave a Reply