Les 10 meilleurs Meneurs du moment

Les 10 meilleurs Meneurs du moment

 

Retour de mon focus temporel concernant les meilleurs « points guards » des 10 derniers matchs.

Une fois de plus, un vrai casse-tête en raison de grandes pointures absentes pour raison de blessure (Rondo, Parker, Lawson & Irving) sur la période qui m’intéresse. Toutefois, il a bien fallu faire des choix pour établir ce classement, et voilà ceux que j’assume.

Comme d’habitude, les critères pris en compte sont :

1-      Les 10 derniers matchs
2-      Les résultats collectifs sur la période
3-      Pas de hype
4-      Les stats individuelles sur la période
5-      L’importance du joueur dans le système de son équipe
6-      Ma subjectivité car il faut bien faire des choix et les assumer

Bonus Track :

Grevis Vasquez – New Orleans Hornets (5-5)
13.8 pts à 50%, 3.4 rbds, 7.8 passes & 1.1 ints en 33.5 mins

C’est un grand plaisir de voir Greivis Vasquez de retour. Après une bonne période des Hornets au mois de janvier, le Vénézuelien avait disparu de mes rankings. Alors que beaucoup pensaient que Brian Roberts allait lui piquer sa place de meneur de jeu titulaire, il a su faire taire ses détracteurs en se transformant en l’homme de « confiance » de Monty Williams. L’ex-Grizzli fait jouer juste une équipe qui était annoncée à la ramasse l’automne dernier, quelques bons recrutements cet été, un Eric Gordon en bonne santé et les Pelicans pourraient faire mal la saison prochaine.

10- Jeremy Lin – Houston Rockets (7-3)
14.4 pts à 47.3%, 1.7 rbds, 6.4 passes & 0.9 int en 28.4 mins
(entrée dans le ranking)

Première entrée de Jeremy Lin dans mes rankings depuis le début de saison. La Linsanity n’a pas pris à Houston (hors commerce outre-Pacifique), mais plus la saison avance, plus son entente souvent remise en cause avec James Harden (j’assume) est devenue efficace. Temps de jeu limité, intense sur les lignes de passe et le jeu en transition, de plus en plus efficace à longue distance, Lin prouve qu’il a sa place parmi les meilleurs à son poste.

9- Ricky Rubio – Minnesota Timberwolves (6-4)
14.5 pts à 38.7%, 4.7 rbds, 8.8 passes & 3.2 ints en 32.5 mins
(entrée dans le ranking)

Très bon passage des Wolves qui peuvent remercier Ricky Rubio (et Nikola Pekovic). L’Espagnol est monté en puissance après quelques semaines (mois ?) à retrouver son niveau suite à sa grave blessure au genou de la saison dernière. Au final, Ricky nous fait du Ricky : présence au rebond, lecture de jeu et création, peste en défense et un % de réussite indigne du talent qui est le sien. Le Catalan sait ce qu’il doit travailler (shoot longue distance, sélection des tirs) pour devenir un des plus grands de sa génération.

8- Mo Williams – Utah Jazz (7-3)
15.5 pts à 47.6%, 2.9 rbds, 6.5 passes & 1.2 ints & 31.3 mins
(entrée dans le ranking)

Les Lakers sont à ce jour 9èmes de la conférence Ouest. Sur les 10 derniers matchs, Utah en a remporté 7  contre 5 aux hommes de Mike D’Antoni. Tyrone Corbin peut remercier son meneur. Absent durant une longue période pour blessure, le All-Star donne un toute autre visage aux Mormons. Hier soir sur le parquet de Golden State, il a su porter son équipe à une victoire dans la course aux playoffs avec 25 pts dont 3/6 à 3 pts, 4 rbds, 5 passes & 2 ints.

7- Russell Westbrook – Oklahoma City Thunder (6-4)
23.5 pts à 43.4%, 6.4 rbds, 7.4 passes & 1.5 ints en 34.4 mins
(-3 places)

Petite baisse de Russell Westbrook dans mon ranking. Les stats du joueur sont celles auxquelles il nous habitue depuis le début de la saison, mais les résultats du Thunder sont en-dessous de mes expectatives. Après Russ nous fait du Russ, explosivité, mauvais choix offensif, dunks à faire lever ma grand-mère de son canapé et il arrive même à oublier Kevin Durant tout seul en transition pour forcer des shoots.

6- John Wall – Washington Wizards (5-5)
25.6 pts à 44.6%, 5.5 rbds, 8 passes & 1.1 ints en 36.9 mins
(+4 places)

Grosse progression de John Wall qui continue de faire gagner les Wizards, le tout en montant en régime. Lors de mon dernier focus sur les meneurs de jeu, le Wildcat tournait à 13 pts à 36.3%, 3.1 rbds, 8.3 passes & 1.4 ints en 32 min, soit une énorme progression statistique en quelques semaines, le tout en conservant un bilan intéressant pour DC (ce qui aurait pu changer quand un joueur force un peu plus en attaque). Par contre, sur le plan défensif, Wall est quasi-inexistant sur l’homme. Vous allez me dire que je suis exigeant, mais quand on voit un tel talent, qui possède qui plus est les qualités athlétiques pour devenir un poison sur les meilleurs joueurs à son poste. A lui de progresser en ce sens, quand on voit la différence entre le joueur de cette saison et celui des saisons passées, on peut encore avoir de l’espoir.

5- Chris Paul – Los Angeles Clippers (5-5)
19 pts à 47.4%, 4.6 rbds, 10 passes & 2.9 ints en 35.3 mins
(+2 places)

Chris Paul paye le bilan actuel des Clippers, sinon, CP3 aurait retrouvé en grandes pompes le podium de mon ranking. Il se dit qu’il y aurait des problèmes actuellement entre lui et le duo Griffin-Jordan, les deux jeunes intérieurs ne supportant plus leur meneur de jeu et capitaine. Pourtant, on parle là d’un des plus grands « winners » de ces 10 dernières années, qui de ce fait est exigeant avec ses jeunes coéquipiers pour les faire aller de l’avant … et lui ne se contente pas du titre de la Division Pacifique. Si les jeunes Clips ne se mettent pas au diapason, leur équipe continuera avec des résultats en dent de scie comme en ce moment, et à quelques semaines des playoffs, une élimination dès le premier tour est complètement envisageable.

4- Andre Miller – Denver Nuggets (8-2)
14.1 pts à 49.1%, 3.6 rbds, 7.7 passes & 0.8 int en 31.1 mins
(retour dans le ranking)

Non Andre Miller n’est pas le troisième meneur de la NBA. Toutefois, sur les 10 derniers matchs, le Nugget fait jouer son équipe comme aucune autre dans sa conférence. Ty Lawson absent ? Pas de soucis pour George Karl, son meneur vétéran remplace au pied levé le meilleur marqueur de Denver et ce sans que les résultats de la franchise du Colorado en pâtissent. Miller est le point guard parfait pour mettre sur orbite Iguodala, McGee, Brewer, Faried et les autres, qu’il débute les matchs sur le banc ou dans le starting 5.

3- Deron Williams – Brooklyn Nets (6-4)
23.2 pts à 49.4%, 2.1 rbds, 7.9 passes & 1 int en 35.2 mins
(+5 places)

Le Deron Williams perdu du début de saison n’est plus. D-Will continue de retrouver ses sensations une fois sur le terrain, aligne de bonnes stats et les Nets gagnent plus de matchs qu’ils n’en perdent. Toutefois, l’ancien Jazz ne confirme toujours pas dans le rôle de leader dans lequel il est attendu depuis son arrivée dans le New Jersey. Fera-t-il de BK un des flops de la saison, la réponse dans quelques semaines et le premier tour des playoffs.

2- Mike Conley – Memphis Grizzlies (6-4)
20.4 pts à 49.7%, 2.9 rbds, 5.8 passes & 2.1 ints en 36.4 mins
(+7 places)

Dur de départager Mike Conley et Deron Williams. Niveau stats le Net domine le Grizzlie, mais le leadership du joueur du Tennessee, sa montée en puissance niveau scoring quand son équipe en a le plus besoin et le fait que Lionel Hollins ait un jeu moins tourné vers l’attaque que l’étranglé d’Oakland m’ont fait pencher pour le finaliste NCAA 2007. Le BuckEye mène d’une main de maître des Grizzlies qui ont perdu en moins d’un an leurs deux options offensives, qui propose un jeu d’une stabilité à rendre Zach Randolph un All-Star … c’est dire ;) Respect Mr Conley Jr. !!

1- Stephen Curry – Golden State Warriors (7-3)
25.9 pts à 47.6%, 4.3 rbds, 8.2 passes & 1.7 ints en 40 mins
(retour dans le ranking)

Magnifique retour de Stephen Curry dans mon ranking !! Les Warriors sont redevenus une machine à gagner et l’utilisation de l’ex-joueur de Davidson faite par Mark Jackson (un temps créateur, un temps finisseur/shooteur à longue distance) en fait sur ces 10 derniers matchs le meilleur meneur du moment. De telles stats à l’approche des playoffs, un tel bilan collectif ne pouvait écarter le plus grand oublié du dernier All-Star Game de cette première place !!

Sorties : George Hill, Kyrie Irving, Jeff Teague, Tony Parker, Ty Lawson
Entrées/Retours : Stephen Curry, Andre Miller, Ricky Rubio, Mo Williams, Jeremy Lin

1 Comment

  1. C'est quand on voit ce genre ranking qu'on peut se dire qu'il n'y a sans doute jamais eu autant de concurrence qu'aujourd'hui à ce poste … Sachant qu'on peut ajouter D-Rose et Rondo qui sont blessés …

Leave a Reply