[Saines lectures] Phil Jackson – Onze Titres NBA

[Saines lectures] Phil Jackson – Onze Titres NBA

Par où commencer pour présenter le personnage qu’est Phil Jackson? Par ses onze titres de champion NBA glanés en tant qu’entraîneur? Par le travail qu’il a accompli pour façonner les deux géants du Basket que sont Michael Jordan et Kobe Bryant? Par ses méthodes singulières, inspirées de la pensée bouddhiste qui lui ont valu son surnom de Zen Master? Pourquoi pas même par son passé de joueur aux Knicks, où il glissa ses deux premières bagues de champion à ses doigts?

BookLe plus simple est encore de laisser la parole à l’intéressé, dont la dernière autobiographie est parue en français aux éditions Talent Sport. Contrairement à ses précédents ouvrages qui étaient plus centrés sur des périodes données, ce livre peut davantage être présenté comme un bilan de sa carrière. Onze Titres NBA nous offre un Phil Jackson plus posé, avec plus de recul sur sa carrière et ce qu’il a accompli. De son enfance au sein d’une famille pentecôtiste à son dernier match sur le banc des Lakers en 2011, le coach le plus titré de l’Histoire du sport pro américain balaye des décennies entières, des décennies qui ont fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui.

Bien entendu, il revient largement sur la philosophie qui a toujours dirigé sa manière de coacher, citant régulièrement des ouvrages de penseurs asiatiques, des contes amérindiens ou des passages de la Bible. La variété des influences qui constituent le personnage de Phil Jackson se ressent sur ses relations avec ses joueurs, sur son rapport à la défaite mais surtout à sa vision de ce qu’est un groupe, directement inspirée du mode de fonctionnement tribal.

Découvrir au fur et à mesure des pages l’explication et la mise en place de ce fonctionnement s’avère incroyablement enrichissant. Comme le Master Zen l’annonce dans les premières pages, il ne s’agit pas d’un livre de coaching, mais plutôt d’un bilan de la manière dont ses théories ont pu s’appliquer aux groupes auxquels il a été confrontés :

“Il s’agit d’un mystérieux exercice de jonglerie qui requiert non seulement une connaissance approfondie des lois du jeu consacrées par l’usage mais aussi un coeur ouvert, un esprit clair et une profonde curiosité sur les voies de l’esprit humain. Ce livre évoque mon cheminement pour essayer de dénouer ce mystère.”

La démarche de Phil Jackson se retrouve rapidement illustrée à travers ses experiences aux Bulls puis aux Lakers, où il explique la façon dont il a géré des groupes difficiles et des situations conflictuelles pour en faire des équipes capables d’aller gagner plusieurs titres d’affilée. On redécouvre des personnages comme Jordan ou O’Neal à travers la perception qu’en a le coach aux onze bagues, et on s’amuse même à s’imaginer une certaine proximité avec ces protagonistes hauts en couleurs, comme lors de ce passage où un assistant accompagne Dennis Rodman pendant sa rééducation :

“Le jour suivant, Dennis a réveillé Wally à 8h30 : “lève-toi, mon frère. Tu dormiras quand tu seras mort.” Ils sont allés au gymnase, où Dennis a travaillé comme un malade. Pendant le petit-déjeuner, Wally lui a demandé à quelle heure leur avion pour la Californie s’envolerait. “Pas aujourd’hui mon ami, a répondu Dennis. As-tu déjà assisté à une course de NASCAR?” C’était la grande inauguration du Texas Motor Speedway ce jour-là et un top model pour lequel Dennis avait le béguin y serait. Ils ont donc loué un hélicoptère et se sont envolés pour le speedway afin d’éviter les embouteillages. Quand ils ont atterri, Dennis a dit : “Allons rencontrer le roi, Richard Petty”. Et il a conduit Wally dans le carré VIP du tracé.”

Outre les craintes d’un assistant coach partant en voyage avec The Worm, on partagera également les sourires d’un Shaquille O’Neal toujours présent dans son rôle du gentil géant, les errements d’un Kobe Bryant à peine majeur ou encore la détresse d’un Michael Jordan à l’heure de sa première retraite.

Onze Titres NBA est un bon livre, sincère et réfléchi, et en l’occurence plutôt bien traduit même si on peut noter quelques approximations par endroits qui feront sourciller le puriste. Toujours est-il que le rendu est fidèle aux écrits de Phil Jackson et accessible à tous les publics, de Jacques Monclar à Patrick Montel en passant par votre belle-mère. Un livre de très bonne facture donc, bien équilibré entre les théories de Jackson, leurs applications pratiques et la dimension autobiographique de l’ouvrage, qui permettra de comprendre un peu mieux le personnage ô combien intéressant qu’est le Zen Master.

 

Phil Jackson – Onze Titres NBA

Editions Talent Sport – http://www.talentsport.fr/

337 pages.

Prix public : 22 euros.

Facebook Comments

1 Comment

  1. Livre super intéressant, à lire en anglais de préférence comme tout livre sur le basket^^

Leave a Reply