[Interview 3/3 + Vidéo] Nicolas Batum : « Tu as l’impression de dominer »

[Interview 3/3 + Vidéo] Nicolas Batum : « Tu as l’impression de dominer »

L’ailier des Hornets vient d’égaler le record de Joakim Noah pour un joueur français, avec son 7ème triple-double, doublant au passage Boris Diaw. Il se confie à notre micro.

Tu as sorti un triple-double juste avant Noël…

Enfin ! Avec le nombre de presque-triple-doubles que j’ai fait depuis trois semaines ! Non, mais au début, au mois de novembre, je n’étais pas forcément bien en rythme non plus. Là, c’est juste que je reprends mon rythme petit à petit. Surtout depuis fin-novembre, début-décembre. Mais je ne m’inquiétais pas. C’est vrai que j’entends parler de plein de choses à côté. Mais je sais ce que j’ai à faire avec cette équipe-là. Je suis deuxième marqueur, meilleur rebondeur et meilleur passeur d’une équipe qui est dans le top 4 à l’Est… (il fait le signe des mains « tranquille »). Je pense que je fais mon boulot.

Tu en fais régulièrement en plus, est-ce que cela crée des attentes personnelles ?

Pour être honnête, c’est vrai que celui-là je l’attendais un peu quand même ! Parce que cela faisait un moment que je tournais autour. Mais ce n’est pas forcément le triple-double en lui-même qui est important, c’est de peser dans tous les domaines du jeu tous les soirs. Quand je ne fais que 5 rebonds et 5 passes, mine de rien, sachant que pour moi c’est mon minimum et que je ne veux pas être en-dessous, et bien je me dis que l’on n’est pas beaucoup en NBA à pouvoir faire ça.

Tu as déjà fait un « five-by-five » aussi…

Le « five-by-five », ça c’est carrément extraordinaire, parce que là on est carrément partout ! C’est points, rebonds, passes, contres et interceptions…

Sur un match comme ça, tu es quasiment présent sur toutes les actions quoi…

Ouais, quasiment ! Que ce soit en attaque ou en défense, à chaque fois tu fais un truc.

Nicolas explique ses sensations, revient sur chaque triple-double qu’il a réalisé, taquine Boris Diaw et parle d’un certain Russell Westbrook dans la vidéo ci-dessous, en partenariat avec Sport24.

Propos recueillis par Antoine Bancharel, à New York

Facebook Comments

1 Comment

  1. Le duo Batum-Fournier en EDF il peut faire mal franchement

Leave a Reply