Thomas Heurtel : « En NBA je serais peut-être encore plus à l’aise »

Thomas Heurtel : « En NBA je serais peut-être encore plus à l’aise »

Dans a carrière Thomas Heurtel a gravi les échelons un par un pour devenir un des meilleurs meneurs européens en Euroligue avec l’Anadolu Efes. A 27 ans la prochaine étape pour lui pourrait être la NBA, ce qu’il a récemment évoqué à un journal grec et l’a répété dans une excellente interview accordée à Basketball Magazine

« Ce que j’ai dit dans L’Equipe grecque, c’est que si j’avais une possibilité l’été prochain, je l’envisagerai et j’en discuterai avec mon agent. C’est un été charnière. C’est la première fois que je suis agent libre. C’est une situation nouvelle mais je pense que ce que j’ai démontré ces dernières années me permet d’être confiant. » Heurtel

Quand on voit les bonnes prestations de Sergio Rodriguez aux Sixers, on se dit pourquoi pas lui ?

« Carrément. En plus j’ai un pote qui joue avec lui, Dario Saric. Donc je regarde souvent les matchs des Sixers. Je me posais la question de savoir s’il pouvait jouer là-bas parce que nous avons un peu le même profil. Et il se débrouille plutôt bien. Donc pourquoi pas ? C’est un joueur très créatif. Moi aussi. En NBA je serais peut-être encore plus à l’aise quand on voit les espaces. Ca change un peu l’image que j’avais de la ligue. » Heurtel

Cette bonne intégration de Rodriguez, un meneur au profil qui lui ressemble beaucoup, lui donne encore plus espoir.

« Quand tu vois les athlètes qui y évoluent tu te dis ça va être compliqué de reproduire en NBA ce que je fais ici. Après tu t’aperçois qu’il n’y a pas de vérité et que certains joueurs NBA qui viennent en Euroleague ont vraiment du mal à jouer. » Heurtel

Puis il y a eu aussi sa performance superbe aux JO de Rio face à Team USA, où il a signé 18 points, 8 rebonds et 9 passes. Il a même été surpris de pouvoir s’exprimer de cette façon face aux meilleurs joueurs de la planète.

« C’est vrai. Je ne sais pas s’ils jouaient à 100% mais ce jeu sans aide fait que c’est vraiment plus facile à jouer qu’en Euroleague. Ici tu passes ton joueur et trois autres te tombent dessus. Là-bas tu passes ton joueur et tu es seul. Mais le plus compliqué c’est justement de défendre sur des mecs avec des qualités athlétiques hors du commun et des fondamentaux avec la balle absolument incroyables. Un gars comme Russell Westbrook il peut te sauter par-dessus. » Heurtel

Via Basketball Magazine

Facebook Comments

2 Comments

  1. faut pas qu'il rêve trop, rodriguez avait déjà joué en nba, il était dans les papiers depuis qu'il était parti, alros qu'heurtel personne le connait sans être méchant.
    Je vois pas dans quelle équipe il pourrait aider.

  2. Tu te trompes la NBA connait beaucoup de joueurs francais va voir un match à ISTANBUL beaucoup de scouts y passent pour les matches d'euroligue

Leave a Reply