Les champions 2008 fêteront les 10 ans de leur titre… sans Ray Allen

Les champions 2008 fêteront les 10 ans de leur titre… sans Ray Allen

Les Celtics champions en 2008 s’organisent actuellement pour fêter les 10 ans de leur titre. Rajon Rondo s’occupent des invitations et Ray Allen ne fera pas partie des invités.

« J’ai demandé à plusieurs des gars. J’ai reçu un non, un non par hochement de tête » Rajon Rondo

Allen avait rejoint Boston en même temps que Kevin Garnett à l’été 2007. Quelques mois plus tard, l’équipe était au sommet de la NBA. Allen, Garnett, Paul Pierce et Rondo avaient mené la franchise à son premier titre en 22 ans, le 17ème de son histoire (record NBA devant les Lakers avec 16). Cette même équipe s’inclinera ensuite lors des Finales 2010 au profit de Los Angeles. Deux ans plus tard, Allen choque ses coéquipiers en décidant de rejoindre le Miami de LeBron James pour 3 ans et 9.5 millions de dollars (il a refusé 12 millions sur 2 ans avec Boston). Boston se fera éliminer en finale de Conférence Est cette saison là (2013). Allen remportera lui une 2ème bague de champion avec le Heat.

« Ça va faire tout une histoire, mais c’est comme ça. Je ne connais pas d’analogie qui corresponde à la situation. Disons que ce n’était pas la meilleure des ruptures. On était en guerre contre ces gars (de Miami). Rejoindre l’ennemi, c’est quasiment du jamais vu dans le sport. Maintenant c’est presque commun. Avec la mentalité que nous avions, les gars dans l’équipe, ce n’était pas une chose à faire. Cela vous fait remettre en question les Finales. Tu étais pour qui ? Tu ne saignais pas vert. Ce n’était pas seulement moi. J’ai appelé plusieurs autres vétérans et je leur ai demandé ce qu’ils voulaient faire. Ils m’ont dit qu’ils voulaient en rester là » Rajon Rondo

En 2016, Pierce, désormais aux Clippers et qui n’a pas souhaité s’exprimer sur cet anniversaire, déclarait :

« C’était une situation difficile car on a pris ça comme une trahison. C’est pour ça qu’aujourd’hui on ne lui parle plus. Ray n’avait pas la meilleure des relations avec Rondo de toute façon. Il n’a pas du tout discuté avec nous avant sa décision. J’ai essayé de l’appeler et je n’ai eu aucune réponse avant qu’il signe à Miami. C’était notre rival. Nous étions des frères. On voulait juste qu’il nous tienne au courant. Et puis d’un coup il est parti. Sans un coup de fil » Paul Pierce

Leon Powe, également membre de l’équipe en 2008, aurait lui préféré retrouver Allen lors de cette prochaine réunion.

« Je pensais qu’il serait invité. C’est un de mes gars. Je préférerais qu’il reçoive une invitation » Leon Powe

via TheUndefeated

Facebook Comments

Leave a Reply