[Interview 2/2] Joffrey Lauvergne sur l’équipe de France : « L’un j’ai piscine, l’autre j’ai poney… »

[Interview 2/2] Joffrey Lauvergne sur l’équipe de France : « L’un j’ai piscine, l’autre j’ai poney… »

Avec son franc-parler habituel, l’intérieur des Bleus s’exprime sur l’absentéisme de certains en vue de l’Euro 2017. Ou plutôt du manque de clarté parmi plusieurs joueurs, ce qui n’aide pas à créer un groupe ou une flamme collective.

Retrouvez la première partie de l’interview ici

Il y a un peu deux positions parmi les français de NBA cette année : ceux qui disent que cet Euro ne compte pas vraiment car il ne qualifie pour rien, et ceux qui veulent aller chercher une médaille. Tu es plutôt de la deuxième…

C’est juste que moi, plus que simplement: « ça compte ou ça compte pas », il y a l’aventure humaine. On est un groupe. Il faut rester ensemble et il n’y a pas une fois tu viens, une fois tu ne viens pas et « je viens l’année prochaine » machin, truc. (Toujours en imitant) « J’ai poney », l’autre « j’ai piscine »… Voilà quoi. Le jour où ça ne me plaît plus de venir en équipe de France, je ne viendrai plus et je dirai que je ne viens plus parce que j’ai envie d’être en vacance ou je n’ai plus envie de jouer au basket. Je ne dis pas que ça n’arrivera jamais, mais pas : « une fois oui, une fois non, peut-être, je sais pas, et puis j’arrive en retard… ». Après, moi je respecte le : « Je ne viens pas, je n’ai pas envie ». J’ai un peu plus de mal avec le « Je sais pas, peut-être… Et finalement j’arrive juste avant ». Et puis ça ne marche pas ! Je crois que c’est surtout ça. Parce que malgré tout, on a beau être beaucoup de joueurs en NBA, être de super joueurs, machin… S’entrainer juste un petit peu, trois-quatre fois ensemble avant d’aller à la compétition, surtout dans le jeu FIBA, ça ne marche pas aussi bien que de créer une équipe, s’entrainer bien et aller à l’échéance prêts. Alors, avec les joueurs que l’on a, on fera toujours un résultat assez correct. Mais moi ce qui me fait rager, c’est de voir le talent que l’on a et les choses que l’on risque de rater à cause de ça quoi.

Es-tu aussi un peu frustré parce que les J.O. furent ta première campagne sans médaille ?

Non, on n’est pas obligés de faire des médailles à chaque fois. Le truc est plus sur la manière. Parce que je pense que l’on n’était pas suffisamment préparés au jeu. Et le problème aussi, c’est que c’est de la faute de personne et c’est de la faute de tout le monde quoi… (Nikola Mirotic nous interrompt en gueulant en français : « ah, la vache ! », difficile de se retenir de rire. Le tout ponctué par un « tu vois, je leur apprends de bons trucs ! » de notre interlocuteur principal).

Mais il y a quand même l’importance de faire des résultats, que si on y va, on n’y va pas « pour rien » quoi…

Pour moi, faire une médaille au championnat d’Europe, quand même quoi… Et puis qu’est-ce que ça veut dire « ça ne rapporte rien » ? Tu vois ce que je veux dire ? Ça ne qualifie peut-être pour rien, mais moi je m’en br… quoi ! C’est un championnat d’Europe. Ce n’est pas un tournoi de ton quartier en mini-poussins quoi ! On verra qui vient, qui ne vient pas. Moi c’est pareil, je dois re-signer (sic). J’ai tout le mois de juillet pour ça, donc ça devrait aller. L’équipe de France, j’ai eu de bons souvenirs, de belles expériences, donc j’ai envie d’y aller.

En discutes-tu avec d’autre frenchies du coup ?

Ben non. Moi j’aimerai bien qu’ils viennent, mais je n’ai rien à leur dire. Personne n’a rien à dire. Je ne vais pas aller voir les gars et leur dire : « Hé, cet été il faut que tu viennes ! ». Soit t’as envie, soit tu n’as pas envie… Si tu n’as pas envie, ok, pas de problème. Mais ne fait pas attendre.

 

« Ce n’est pas dans notre culture de se passer des joueurs NBA… »

 

Quelque part, même si le contexte est tout autre, tu suis un peu la règle qu’on apprend au début : « si tu ne viens pas aux entrainements dans la semaine, tu ne joueras pas le weekend » ?

C’est comme ça que ça devrait (il s’interrompt)… Enfin, c’est comme ça que ça devrait se passer, je ne sais pas. Mais ce n’est pas comme cela que ça se passe et c’est compréhensible aussi. On ne peut pas se passer des joueurs qui jouent en NBA. Enfin, on ne peut pas s’en passer… Ce n’est pas dans notre culture du moins. Après, est-ce que cette culture est la bonne, je ne sais pas. Ce n’est pas la meilleure chose à mon avis, mais ce sont des joueurs qui sont tellement forts que c’est difficile aussi de t’en passer si tu veux avoir des résultats. Après, il y a ceux qui disent : « il faut que je me repose » machin, truc… Mais je trouve quand même qu’on a de la chance en NBA. Ceux qui devraient dire qu’ils n’ont pas envie de venir et qu’ils préfèrent se poser, c‘est les Thomas (Heurtel), c’est les Nando (de Colo), parce que eux ils ont dix mois de saison. Donc de venir encore un gros mois en équipe de France, je comprends que ce ne soit pas évident. Mais ce n’est pas eux qui le font parce que… (Pause) Parce que je n’en sais rien en fait. Parce que c’est comme ça… Moi, même si je fais les playoffs, je vais avoir deux mois ou deux mois et demi de vacances avant l’équipe de France, où je vais pouvoir faire ce que je veux. Ensuite, je vais encore avoir trois semaines… Par rapport à ce que j’ai connu depuis que je suis petit et la manière dont je me suis entraîné, ça va, je ne vais pas me plaindre !





N’y a-t-il pas comme un petit malaise cette année ?

Bah, moi, le seul malaise qu’il peut y avoir, je ne dis pas qu’il est normal, mais le seul malaise c’est avec Evan. Il voulait tellement faire les J.O., tout ça… Je ne rentre pas dans les détails, mais il ne voit pas les choses de la même manière. Après, les autres, je ne vois pas pourquoi il y a un malaise quoi… Ils sont toujours venus, il y a toujours eu des résultats, ce n’est pas parce que il y a eu une fois où l’on n’a pas fait ce qu’il fallait qu’il faut faire les pleureuses et dire qu’il y a tout qui va mal, alors qu’on était contents. Surtout que bon, aller un mois en équipe de France, avec que des Français – avec des potes quand même ! – je pense que ce n’est quand même pas le bagne. Il faut relativiser. Je ne dis pas que tout est parfait, et je pense ne pas avoir la langue de bois. Mais tu vas jouer pour ton pays, c’est un mois de préparation et un championnat. Ce n’est quand même pas insurmontable. Et jusqu’à présent on a quand même plus eu de moments sympas que de moments difficiles. Et puis malgré tout, même si cela aurait pu mieux se passer aux J.O., bah pour moi j’ai quand même vécu une expérience inoubliable. J’aurai aimé faire un meilleur résultat, mais malgré tout c’était super.

 

« Je ne sais pas si l’on a le même genre de personnage que la génération précédente »

 

Surtout qu’il y a une génération qui doit prendre le relais maintenant, avec le départ de Tony Parker, Mickaël Gelabale, Florent Pietrus… Même si Boris Diaw est encore là.

Le truc, c’est que dans cette ancienne génération c’était vraiment des gars super. Flo… Tony était super aussi. Moi, j’ai adoré jouer avec Tony. En le regardant, j’ai appris plein de trucs. Et pourtant, il y a une fois où il n’est pas venu. J’ai passé moins de temps avec lui qu’avec Boris, mais c’était une super génération. Il y avait ce côté équipe qui était vraiment bien. Pour cette nouvelle génération, le truc qui est bien c’est qu’il y a Boris pour faire cette transition. Mais je pense que cela va prendre un peu de temps, et je pense déjà qu’il faudrait que l’on vienne pour recréer ce que l’on a vécu, alors que nous n’étions pas les plus vieux à ce moment-là. Mais je ne sais pas si on a le même genre de personnages, donc on verra.

Faut-il qu’un leader émerge ?

Ouais, mais ce que beaucoup de gens entendent par leader, c’est le meilleur joueur. Mais ce n’est pas forcément ça. Le leader, c’est le bon gars qui… bah qui pense à l’équipe avant de penser à sa gueule quoi ! Que des gens fassent ça dans leur club NBA, bon… Tu joues pour l’argent, tout ce que tu veux, je ne dis pas que c’est normal, mais c’est compréhensible. Mais pour l’équipe de France, ça ne devrait pas être comme ça. Surtout avec les contrats que l’on a actuellement. Tu viens en équipe de France, ça devrait être un moment agréable. Tu viens jouer pour les Français, pour représenter ton pays.

Mais dans le jeu aussi il en faut un, non ?

Bah ouais mais, ce n’est pas parce que Thomas ne joue pas en NBA que c’est une pipe par exemple. Ça ne doit pas forcément être un meneur non plus. Il faut jouer au basket et puis c’est tout. Forcément, Tony va manquer. C’est le meilleur joueur que l’on n’ait jamais eu en France – et que l’on n’aura probablement jamais. Mais ce n’est pas pour cela que l’on ne va pas faire de résultats sans lui. On l’a vu au championnat du monde (2014). Mais au championnat du monde, il y avait cette flamme dans l’équipe qui faisait que quoiqu’il se passe, on allait faire un résultat quoi.

Justement, c’est un peu là où je voulais en venir, on ne sent pas cette flamme cette année…

Bah, c’est difficile de sentir une flamme quand les gars arrivent au dernier moment. Tu ne fais que quelques entrainements, parce que personne n’est là. Tu pars au TQO, tu fais un tournoi, puis derrière ça tu as des vacances. Puis tu t’entraines et tu intègres d’autres joueurs. Tu t’entraines trois fois et demi. Ensuite, tu fais trois matchs et tu te prends trois branlées. Puis tu vas directement faire les J.O… Donc encore une fois, c’est de la faute à tout le monde et c’est de la faute à personne. Ça ne veut pas dire qu’à l’intérieur du groupe on ne s’entendait pas et qu’il y avait de gros problèmes. Ce n’est pas ça. C’est juste qu’il faut un peu de temps quoi. Et que ce coup-ci on n’a pas eu le temps à cause de tout ça. Et c’est pour ça qu’il ne faut pas que chacun parte de son côté. Il faut plus qu’on se dise que quand on a eu le temps de bien faire, on a fait des résultats… Et que quand on s’est comportés de la manière dont il fallait, on a fait des résultats.

Propos recueillis par Antoine Bancharel, à New York

Facebook Comments

2 Comments

  1. Facile de dire ça, mais lui il joue 10 minutes par match chaque saison, donc forcément il n'est pas cramé par la saison

    1. je me suis dit la meme chose !

Leave a Reply