Bubble Offense: l’incroyable efficacité de Kawhi Leonard

Bubble Offense: l’incroyable efficacité de Kawhi Leonard

Bubble Offense, épisode 3! (Si vous ne savez pas ce que c’est, les explications sont ). Le cobaye d’aujourd’hui n’est autre que Kawhi Leonard, qui s’est d’abord fait connaître pour sa défense mais qui s’avère être de plus en plus un attaquant absolument remarquable. Contrairement à beaucoup de joueurs qui prennent plus de responsabilités offensives au fil de leur carrière, Leonard est parvenu à ce que sa palette offensive devienne plus variée et plus efficace. Autrement dit, l’ailier des Spurs parvient à faire de plus en plus de choses en attaque sans sacrifier la qualité de ses tirs ni donner l’impression de trop forcer son jeu. Sous forme de bulles, voilà ce que ça donne:

 

Le résultat est pour le moins impressionnant. C’est bien simple, Leonard est dans le meilleur quart de la ligue sur toutes les actions offensives, à deux exceptions près: en « roll man », ce qui n’est pas très grave puisque ce rôle est plutôt dévolu aux intérieurs et que Leonard n’est presque jamais utilisé ainsi, et en tirs en sortie d’écran, où son score reste honorable.

Pour le reste, le MVP des Finals 2014 a un graphique d’une impeccable propreté. Le plus impressionnant est sans doute que les trois actions qu’il utilise le plus (les bulles les plus grosses) sont aussi celles où il est le plus efficace, preuve que Leonard connaît parfaitement ses points forts. Si l’efficacité de son jeu en transition est connue depuis longtemps, les deux bulles les plus hautes du graphique témoignent des progrès spectaculaires de Leonard depuis son entrée en NBA: avec le ballon en main sur pick & roll, il est bien plus efficace qu’un grand nombre de meneurs de la ligue, qualité qu’il n’avait pas à son arrivée dans la ligue; en spot up, qu’il s’agisse de catch & shoot ou de drive vers le panier, il est tout simplement l’un des quinze meilleurs joueurs de la ligue. Ce qui signifie que Leonard peut jouer comme un meneur (avec le ballon) ou comme un ailier (sans ballon) sans que cela affecte le moins du monde son rendement offensif!

A côté de ces trois actions fortes, qui représentent 56 % de sa palette offensive, le reste n’est pas mal non plus, c’est un euphémisme. Pour ce qui est du jeu sans ballon, Kawhi Leonard a une grande intelligence de la lecture des défenses adverses, ce qui lui permet d’exceller dans les coupes près du panier (bulle la plus à droite) et d’être plutôt performant sur les actions de « hand off », avec système de faux écrans où la balle passe rapidement de main à main. Son envergure et ses mains de mutant lui permettent également d’être efficace pour marquer après un rebond offensif (les putbacks), où il est dans le 87e percentile.

Par rapport à un Russell Westbrook (pour ne prendre qu’un exemple), Kawhi Leonard est aussi plus économe sur le jeu en isolation, qui ne représente que 12.6 % de sa palette offensive. Sans être dans l’élite absolue sur ces phases de jeu, Leonard y est d’une efficacité très respectable, autre témoignage de sa transformation progressive en go-to-guy des Spurs.

(Remarque en passant: parmi les joueurs utilisant plus d’une possession par match en isolation, le podium des plus efficaces se compose d’Isaiah Thomas, Kyrie Irving et Chris Paul. Le premier joueur non-meneur dans ce classement est… Marcus Morris! Le podium des moins efficaces est composé de Justise Winslow, Khris Middleton et Rudy Gay.)

Kawhi Leonard, enfin, a un bon jeu au poste et ne se prive pas de s’en servir. Avec 0.99 pts marqués par possession sur ce type d’actions, il fait mieux que des pivots censés être spécialistes du post up comme Greg Monroe ou Jahlil Okafor. Bien sûr, le tir au poste est sans doute le tir le moins efficace statistiquement au basket. Mais avoir la possibilité de scorer dans cette position est très important pour un ailier dans une ligue où le switch sur pick & roll est devenu la norme défensive; si la défense adverse switche et qu’un meneur se retrouve à défendre sur Leonard, ce dernier est capable de le punir en utilisant sa taille au poste.

Bref: Kawhi Leonard, deux fois Défenseur de l’année, est aujourd’hui l’un des attaquants les plus complets de la ligue, capable de jouer comme un meneur, un ailier et même, par séquences, comme un intérieur. Son graphique est l’un des plus beaux et, surtout, des plus équilibrés que vous pourrez voir dans la ligue. L’idée qu’il en est encore sous la pédale en est du coup assez effrayante.

D’autres joueurs analysés via la Bubble Offense:

Kevin Durant

Derrick Rose

DeAndre Jordan

Russell Westbrook

James Harden

Stephen Curry

Chris Paul

John Wall

Leave a Reply