Ray Allen : « Lors de la saison 2011/2012, Rondo Rondo a dit ‘je vous ai portés jusqu’au titre en 2008’

Ray Allen : « Lors de la saison 2011/2012, Rondo Rondo a dit ‘je vous ai portés jusqu’au titre en 2008’

Ray Allen a abordé dans un livre l’épopée du Big Three de Boston à la fin des années 2000. Une association entre trois joueurs de grand talent (Kevin Garnett/Paul Pierce et Ray Allen) qui a débouché sur un titre en 2008 mais qui s’est mal terminée avec le départ d’Allen pour Miami en 2012. Selon lui, l’ambiance dans le vestiaire était loin d’être parfaite, notamment à cause du meneur de l’équipe Rajon Rondo. Les deux joueurs ne pouvaient pas se supporter malgré un début de relation plutôt prometteur.

« Au début, je n’aurais pas pu mieux m’entendre avec lui, il était comme un petit frère pour moi. » Ray Allen.

Mais la situation a ensuite dégénéré.

« Lors de la saison 2011/2012, Rondo a dit ‘je vous ai portés jusqu’au titre en 2008‘, le reste de l’équipe a répondu : ‘Tu quoi ?‘ » Ray Allen.

Rondo alors accusé l’équipe d’avoir des problèmes avec lui.

« Je lui ai dit que ce n’était pas le cas, et il m’a répondu que si : ‘Tu m’as dit que j’étais la raison pour laquelle tu as failli être tradé.’ (en 2009, dans un package comprenant Rondo contre Amar’e Stoudemire parce que le meneur ne s’entendait pas avec le front office, toujours selon Ray Allen ndlr). »

Le meneur voulait être un leader, mais sans avoir fait ses preuves selon Jesus Shuttlesworth.

« Doc Rivers nous a demandé de le faire entrer dans notre cercle. Nous lui avons répondu qu’on ne pouvait pas en faire un leader et qu’il fallait qu’il l’apprenne. »

Plus loin dans le livre, Allen décrit Rondo comme colérique. Lors d’une séance vidéo au cours de la série contre Miami en 2011, le joueur avait refusé d’écouter l’entraineur Doc Rivers.

« J’emmerde cette vidéo ! » aurait crié Rondo en jetant une bouteille sur l’écran, le cassant au passage.

Rivers aurait alors demandé à son joueur de quitter la pièce, réglant ainsi l’incident. Mais ce n’est pas le seul moment au cours duquel Rondo aurait été nocif pour l’équipe selon Allen. Le meneur n’arrêtait pas de pointer du doigt ses coéquipiers, expliquant notamment qu’Allen était jaloux de lui et lui promettant de l’envoyer loin de Boston. Un jour dans l’avion, alors qu’Allen est allé voir le meneur pour enterrer la hache de guerre, il l’aurait envoyé chier

« Il me reste 11 matchs à jouer avec toi, c’est tout. » Rondo à Allen

L’arrière a effectivement quitté l’équipe quelque semaines plus tard en signant à Miami. Les Celtics lui avaient bien proposé un contrat (12 millions sur deux ans) mais bien loin de ce qu’il recherchait alors (24 millions sur trois ans).

« Donc laissez moi résumer. Vous voulez me payer moins cher, me faire sortir du banc et continuer de construire l’attaque autour de Rajon Rondo. Maintenant expliquez-moi pourquoi je voudrais signer ce contrat. » Ray Allen.

Au final, le deal proposé par Miami était encore moins élevé (6 millions sur deux ans) mais le joueur a ainsi pu remporter un dernier titre avec Miami en 2013.

Via Sporting News.

 

Leave a Reply