Matt McMahon sur Ja Morant : « Il est le genre de joueur que vous ne voyez qu’une fois dans une vie »

Matt McMahon sur Ja Morant : « Il est le genre de joueur que vous ne voyez qu’une fois dans une vie »

Le match du premier tour entre Marquette et Murray State était très attendu parce que c’était l’occasion de voir une fois de plus à l’oeuvre Ja Morant, dont la cote est montée en flèche cette saison et qui est désormais annoncé dans le Top 3 de la draft. Il n’a pas déçu avec une performance mémorable puisqu’il a signé un triple-double pour propulser les siens au second tour.

L’arrière a dominé le match en ne prenant que 9 petits shoots pour 17 points. Il a dominé grâce à sa qualité de passe et sa vision du jeu. Il a disséqué la défense de Marquette, qui a tenté de le prendre à deux, mais il a sans cesse trouvé des solutions. Ses coéquipiers ont mis dedans et il termine avec un impressionnant total de 16 passes décisives

« Evidemment je ne peux pas gagner un match tout seul. Je ne peux pas délivrer de passes décisives sans que mes coéquipiers mettent leurs shoots. J’ai de super joueurs autour de moi et ils me mettent en valeur. » Morant

S’il y a eu du déchet, sa vision et son passing ont impressionné et pour son coach Matt McMahon c’est probablement son atout numéro 1

« Il est le genre de joueur que vous ne voyez qu’une fois dans une vie. Il a un temps d’avance. Il voit tout avant tout le monde, et il a le talent et les qualités pour donner le ballon là où il doit l’être. C’est probablement sa meilleure qualité, le fait qu’il rend tout le monde autour de lui meilleur. » Matt McMahon

« Il rend mon boulot bien plus facile. Dès qu’un défenseur nous quitte des yeux, il faut juste trouver le spot qui est ouvert. Il nous voit et fait payer la défense. » Shaq Buchanan

« Sa vision est impressionnante. Quelques fois il me surprend quand il va au cercle, que tout le monde saute mais qu’il arrive quand même à trouver un moyen de nous donner le ballon. » Tevin Brown

Tevin Brown a notamment encore du mal à croire qu’une de ses 16 passes soient arrivées à destination, celle-ci :

« Je l’ai vu me regarder, mais quand il est arrivé dans la raquette, tout le monde a sauté et je me demande encore comment il a fait pour m’envoyer le ballon. Puis j’ai pu scorer. Ils ont tous sauté. Il a envoyé le ballon entre les bras des joueurs, pile dans mes mains. Il y avait peut-être 2-3 centimètres d’espace entre le ballon et leurs bras. » Brown

Parmi ses autres impressionnantes passes on peut noter celles-là :

Puis bien sûr il y a eu un autre poster :

« Je ne sais pas pourquoi les gens continuent de sauter avec lui. Il a montré une centaine de fois qu’il allait t’envoyer directement dans SportsCenter. Je vais l’appeler SportsCenter désormais. Il y est tous les soirs. SportsCenter Ja. » Brion Whitley

Via The Athletic

Leave a Reply