Tilman Fertitta : « Si on ne gagne pas le titre dans les trois ou quatre ans, on ne le gagnera pas dans les dix prochaines années »

Tilman Fertitta : « Si on ne gagne pas le titre dans les trois ou quatre ans, on ne le gagnera pas dans les dix prochaines années »

Depuis maintenant cinq ans, les Houston Rockets se heurtent au rempart des Golden State Warriors, qui les empêche d’atteindre le titre. Maintenant que Kevin Durant est parti et avec la blessure de Klay Thompson, ces derniers ont lancé une mini-reconstruction. De quoi remporter un titre ? Peut-être pas, mais le propriétaire des Texans Tilman Fertitta est en tout cas persuadé que si les Rockets ne soulèvent pas le trophée très bientôt, leur chance sera passée.

« Je pense qu’on s’est mis dans une position où, si on ne gagne pas un titre dans les trois ou quatre ans prochains, on ne le gagnera pas dans les dix prochaines années. C’est notre fenêtre, et on doit saisir cette opportunité. C’est le moment, Eric Gordon vient d’être re-signé, et il a trente ans. Nous l’avons lui, en plus de Russell Westbrook, James Harden et Clint Capela pour les quatre prochaines années. PJ Tucker a 34 ans et nos stars 30. » Tilman Fertitta.

Effectivement, entre l’âge de ses stars et son salary cap bouché pour les années à venir, il ne faudra pas se louper dans les prochaines années. Et c’est avec cette idée en tête que le General Manager Daryl Morey a profité de l’occasion et récupéré Westbrook malgré le scepticisme de nombreux fans, qui ne voient pas comment les deux joueurs avec le plus gros taux d’utilisation de la ligue (Harden et Westbrook) sur les dernières saisons pourront cohabiter.

« Je n’ai pas d’inquiétude, parce que je peux me souvenir d’avoir regardé Russell Westbrook avoir joué contre nous quelques fois l’année dernière et j’ai pu observer à quel point il se projette en contre-attaque et aussi la supériorité de ses qualités athlétiques. C’est une des choses sur lesquelles ont était un peu juste selon moi. » Tilman Fertitta.

Et en plus, les deux joueurs se connaissent déjà puisqu’ils ont évolué ensemble à OKC pendant leurs premières années. Il y a donc moins de risques de mésentente, comme c’était apparemment le cas l’année dernière entre Harden et Chris Paul.

« C’est tellement important d’avoir une bonne alchimie. Ces deux gars ont grandi ensemble à Los Angeles et ils se connaissent depuis très longtemps. Ils peuvent échanger sans se vexer puisqu’ils sont amis depuis une grosse partie de leur vie. C’est pour ça que je pense qu’il y aura une bonne alchimie cette année. Je n’étais pas dans le vestiaire la saison passée, mais j’ai regardé Chris sur le terrain et j’ai trouvé que lui et James s’entendaient bien. Ces situations sont stressantes, les coéquipiers se parlent positivement et négativement parce que tout le monde veut gagner. C’était particulièrement le cas pour Chris et James, et je pense qu’OKC sera un super fit pour Chris Paul. Ils vont surprendre du monde et Chris en a encore sous le capot. Lui aussi va surprendre grâce à son niveau de jeu, de la même manière que l’on va surprendre les observateurs sur la manière dont Russell et James vont évoluer ensemble. » Tilman Fertitta.

Pour lui, les Rockets ne sont vraiment pas passés loin de décrocher un titre. 95% du boulot était fait, il ne reste plus qu’à identifier les 5% manquant pour grimper la dernière marche.

« Ces 5%, c’est marquer les tirs clés au bon moment, bien défendre à la fin du match. Et c’est tout. Est-ce qu’on peut marquer des tirs clés aux moments importants ? Certaines équipes oui, d’autres non. Parfois, notre équipe les marquait, mais nous ne l’avons pas fait quand nous avons eu l’opportunité de les (Warriors) mettre KO. On n’a pas donné le coup de poing final. C’est comme ça. » Tilman Fertitta.

Maintenant que les Warriors sont (un peu) descendus de leur piédestal, on pourrait penser que les Rockets ont l’esprit un peu plus tranquille. Mais pas du tout.

« Maintenant, nous chassons les Clippers, les Lakers, le Jazz, les Blazers, les Nuggets et, encore une fois, les Warriors. Ça va être excitant. Soyons honnêtes, ça se jouera sur les blessures et la santé des joueurs. Nous avons réalisé que nous devons avoir une équipe très profonde sur chaque poste parce qu’il faudra battre de grosses écuries. Et encore, on ne peut pas savoir qui sortira de l’Est. Toronto cette année encore ? Boston ? Philly ? Brooklyn ? » Tilman Fertitta.

En tout cas, cela devrait à priori se faire avec Mike D’Antoni, qui va commencer sa quatrième saison à la tête des Rockets.

« Je pense qu’il va coacher ici pour un bout de temps. » Tilman Fertitta.

Voyage : Deux affiches NBA de rêve à Boston !

Via Yahoo Sports.

Leave a Reply