Interview Mouhammadou Jaiteh: De la Pro B à la NBA

Interview Mouhammadou Jaiteh: De la Pro B à la NBA

Jaiteh 2
photos Jean-Philippe Carlier pour le SOMB

Considéré comme l’un des meilleurs espoirs du basket français, Mouhammadou Jaiteh a réalisé une excellente saison 2012-13 avec Boulogne sur Mer en Pro B compilant 16.7 points à 62.5% de réussite et 9.8 rebonds de moyenne par match. Enchaînant de nombreux double doubles, le jeune intérieur français a eu l’occasion de participer au Nike Hoop Summit de Portland en avril dernier, une rencontre amicale à laquelle sont conviés les meilleurs espoirs du basket mondial. Se présentant à la draft en juin prochain, le jeune espoir français était hier en workout avec les Timberwolves, et il a gentiment accepté de répondre aux questions de Basket Infos.

Bonjour Mouhammadou, comment vas-tu ?

Très bien !

Commençons par tes débuts, tu as commencé le basket très tardivement. Comment t’es-tu décidé à pratiquer ce sport ?

Tout d’abord, je faisais du foot jusqu’à l’âge de 13 ans .. Mais depuis ma naissance j’ai toujours été plus grand que ceux de mon âge et c’est quelqu’un de ma ville qui chaque année me demandait, si je voulais faire du basket mais moi j’étais têtu comme une mule, et je voulais surtout faire comme mes potes de l’époque . Puis, un jour je suis allé voir l’équipe de ma ville ( Malakoff ) qui joue toujours en NM3 et j’ai tout de suite accroché car déjà je me sentais à l’aise, il y avait même des joueurs plus grands que moi, car je faisais déjà environ 1m90 à cette époque là.

En 2010, tu as donc intégré le Centre Fédéral. Comment as-tu comblé ton retard ?

Les coachs que j’ai eus pendant ces trois années m’ont permis de combler ce retard en me disant à chaque fois ce qu’il fallait  faire au bon moment, ils ont toujours cru en moi, parfois c’était dur mais je me suis toujours accroché. Puis physiquement j’ai beaucoup travaillé tout seul dans ma chambre après chaque journée où le matin en me réveillant, car j’étais assez mince (sourires…)

Puis, il y a eu l’équipe France. Quel a été ton parcours avec les bleus de tes débuts jusqu’à aujourd’hui ?

Bah j’ai terminé 6ème lors de ma première année en U16 , 7ème en U18 avec les génération 93 mais sur les deux on a échoué en quart de finale… Puis l’année dernière en U18, on a fini premier non relégable. Cette dernière compétition est celle qui m’a le plus affecté mentalement car c’était vraiment très très dur de jouer a 9h du matin dans des salles vides, et si tu perdais certains matchs tu pouvais te retrouver en Div B, donc il y avait 6 matchs couperet et fallait gagner à tout prix pour survivre. Mais pour conclure cette expérience internationale m’a fait progresser chaque année.

Tu as longtemps hésité à rejoindre une université américaine. Pourquoi cette interrogation ? As-tu eu des contacts pour rejoindre la NCAA ?

Oui j’ai eu des contacts pour la NCAA de prestigieuses écoles comme Gonzaga , Washington , Connecticut , Virginia Tech … Je suis allé visiter deux d’entre elles et à mon tour je n’étais pas spécialement convaincu par le fait d’y aller et suite a mon hésitation, j’ai donc préféré rester en France, question de feeling et je pense que cela m’a souri jusqu’à maintenant .

photos Jean-Philippe Carlier pour le SOMB

photos Jean-Philippe Carlier pour le SOMB

Actuellement, tu joues pour Boulogne, un club de Pro B. Quel bilan dresses-tu de ta saison individuellement et collectivement ?

Que ce soit individuellement ou collectivement ma saison est juste magnifique, l’ambiance au sein de mon équipe est vraiment top que ce soit entre le staff ou les joueurs . On a fini 4 ème de saison régulière et on est ambitieux pour la suite. A titre perso j’ai tout de suite été super bien accueilli par tout le monde à mon arrivée, puis suite à ça, en venant ici j’ai trouvé ce que je recherchais, c’est-à-dire du temps de jeu et du travail, car ici tout le monde bosse beaucoup et les coachs sont toujours présents quand il s’agit de faire travailler quelqu’un.

Tu as participé au Nike Hoop Summit de Portland, qui rassemble les espoirs du basket mondial lors d’une rencontre amicale. Que retiens-tu de cette expérience ?

Le Hoop Summit était vraiment une expérience unique, c’était impressionnant ! Ce qui m’a le plus marqué, c’était le côté hors basket, l’engouement qu’il y avait autour de cette événement. Après le fait d’être observé par un énorme nombre de scout a tous les entraînements était vraiment énorme, mais également un peu stressant au début, puis cela devient ” normal ” .

As-tu été satisfait de ta prestation ?

Ma semaine a vraiment été très très bonne, j’ai eu de bons retours même si ça peut toujours être mieux. Par rapport au match, Bah disons que je reste satisfait premièrement parce qu’on a gagné. Ensuite mon seul regret est d’avoir été limité par rapport à mon temps de jeu, car j’étais parti pour faire un match top en 14 minutes, j’ai quand même pris 9 rebonds et mis 6 points .

Un petit mot sur le titre de MVP de Livio Jean Charles ? Comment as-tu jugé sa prestation?

Ah mon gars Livio, haha. Son match est à l’image de sa semaine d’entraînement, il s’est entraîné dur tout au long de la semaine sans jamais rien lâcher et toujours être à fond , il a juste tout transféré sur le match et voilà ce que ça a donné, haha

Justement, quel joueur t’as le plus impressionné ?

Le joueur qui m’a le plus impressionné était du côté adverse , il s’agit de Jabari Parker il peut tout faire sur le terrain, il est très impressionnant .

Parlons un peu d’Andrew Wiggins ! Il est considéré comme le meilleur lycéen des Etats-Unis depuis un certain Lebron James. Partages-tu ce point de vue ?

Avant de parler de lui, sur le terrain il est avant tout une personne très humble et très simple il ne se prend vraiment pas la tête et il est plutôt discret quand on est ensemble. Puis après sur le terrain il est vraiment très très fort, une fois qu’il part au cercle difficile de l’arrêter. Je partage ce point de vue.

Tu as inscrit ton nom à la prochaine draft en juin prochain; Qu’attends-tu de loterie ?

Par rapport à la draft mon nom y est, J’ai toujours possibilité de le retirer. Je suis actuellement en train de faire des workout. Je pense que pas mal de choses sont possibles … C’est tout ce que je peux dire là-dessus pour le moment. La NBA est vraiment un de mes objectif !

Quel maillot NBA rêverais-tu de porter ? Et pourquoi ?

J’ai pas d’équipe de rêve, en fait je veux juste l’équipe qui me fera progresser le plus et dans laquelle j’aurai la meilleure situation pour pouvoir m’exprimer .

Malgré un été très chargé, seras-tu présent avec l’équipe de France des moins de 20 ans pour le championnat d’Europe en juillet prochain ?

Franchement je ne sais pas.  Cela dépendra de la draft certainement. Si j’y vais, je serais probablement retenu par l’équipe qui m’aura drafté . Mais si je peux y aller, j’irais sans hésiter, représenter la France et un honneur.

Pour terminer, comment gères-tu tout ce qu’il t’arrive actuellement ?

Par rapport a tout ça, j’essaye vraiment de rester concentré sur ce que je fais sur le terrain, ce que je dois faire pour être meilleur. J’essaye de pas trop m’évader et de rester coller à mes objectifs tout simplement sans prêter attention a ce qui se dit. Si ce sont de bonnes choses tant mieux, autant continuer à faire ce que je fais, si ce sont de mauvaises choses tant pis, de toute façon ça ne changera pas au fait que j’ai toujours envie de progresser et d’être meilleur.

Merci de ta disponibilité et à bientôt sur Basket Infos !

Merci à toi Pat !

Propos  recueillis par Patrick Parizot, pour Basket Infos

1 Comment

  1. Quand il dit venir de Malakoff, il parle de Nantes ?

Leave a Reply