D’Angelo Russell : “Je suis fier de moi”

D’Angelo Russell : “Je suis fier de moi”

Pour son retour après 3 matchs d’absence afin de soigner son genou et son mollet, D’Angelo Russell a battu son record de passes en carrière (10) en plus de 22 points inscrits dont 4 lancers-francs dans les 12 dernières secondes du match hier contre une équipe de Denver qui avait l’occasion de remporter une 4ème victoire consécutive. Los Angeles a de son côté gagné un premier match en 4 rencontres.

«Bravo à D’Angelo Russell, bravo à D’Angelo Russell. Il a tout fait aujourd’hui. Il faut qu’il commence à passer un peu plus le ballon comme ça » Nick Young, meilleur marqueur des Lakers avec 23 points à 5/8 à 3-points

La fin de match a été compliquée (40 points encaissés dans le 4ème quart-temps) pour les hommes de Luke Walton (qui a décrit le jeu de Russell hier comme ‘fantastique’), qui ont su résister avec 39 points à 14/21 dans les 12 dernières minutes. Lou Williams complète un trio à au moins 20 points avec 21 points.

« Je suis fier de moi, j’essayais, je ne savais même pas que j’étais si proche. Les gars mettent leurs shoots. Cela facilite les choses pour moi. Je sais combien c’est facile d’avoir des passes. Mais vous ne pouvez pas être un gars qui pense d’abord à la passe et obtenir des passes. Vous devez attaquer. On a réalisé ça. Je salue le travail de mes coéquipiers. C’est difficile d’être le meneur, surtout dans une équipe jeune. Ils m’ont facilité la tâche ce soir et lors des précédents matchs également » D’Angelo Russell

Et malgré son petit 7/17 (2/7 à 3-points), Russell a tout de même été clutch avec un pull-up pour donner 3 points d’avance (116-113) aux siens à 46.8 secondes avant de rentrer 4 lancers-francs sans trembler dans les derniers instants de la rencontre. À 2’16, il avait aussi rentré un floater pour passer devant, 112-111. Ivica Zubac a également été précieux avec 17 points (record en carrière) et 6 rebonds à 8/9 aux  tirs.

« C’est beaucoup plus facile quand vous avez un meneur qui peut faire la passe sur pick and roll. Quand vous posez un bon écran, parfois vous vous attendez à être récompensé. D’Angelo sait vraiment quand récompenser le big guy et quand prendre lui-même les tirs. C’est fun jouer sur pick and roll avec lui. Il était notre leader sur le terrain, et il faisait les bons choix. Il faut qu’il joue comme ça, et je pense qu’il peut le faire tous les soirs » Ivica Zuvac

Il a commencé à jouer en étant beaucoup plus agressif. C’est ce dont nous avons besoin. Tant qu’il joue avec ce type d’agressivité, les opportunités de shoots viendront. On est une meilleure équipe avec D’Angelo, c’est évident. C’est un joueur très talentueux. Mais on ne s’en sert pas comme excuse. Chaque équipe est meilleure quand tous ses joueurs sont disponibles. Mais dans cette ligue, tout le monde dans toutes les équipes est capable de jouer, donc tout le monde doit être capable de combler le vide » Luke Walton

via OC Register

Leave a Reply