LeBron James sur l’absence de Tyronn Lue : « Il doit faire avec ça depuis tellement longtemps maintenant […] Il ne va pas en parler »

LeBron James sur l’absence de Tyronn Lue : « Il doit faire avec ça depuis tellement longtemps maintenant […] Il ne va pas en parler »

L’infirmerie n’a pas désempli pour les Cavaliers cette saison et même le coach n’est pas épargné. Pour la troisième fois cette saison, Tyronn Lue, malade, n’a pas pu tenir sa place sur le banc tout le match hier lors de la victoire de Cleveland à Chicago. Son équipe en tête 69-52 à la pause, Lue est resté dans le vestiaire et a passé le relais à Larry Drew pour le reste de la rencontre.

« Je ne sais pas exactement ce que c’est. Je sais juste qu’il ne se sentait pas bien. Je pensais qu’il y avait une chance qu’il revienne mais il n’était pas assez bien pour, donc a dû continuer. » Larry Drew

Des explications aussi floues que le 21 décembre contre les Bulls et le 6 février face à Orlando. À la question de savoir si la santé de Lue a affecté la saison des Cavs, LeBron James (70ème triple-double en carrière hier) n’a pas hésité.

« Il est le capitaine de ce vaisseau, donc absolument. On est inquiet concernant sa santé évidemment. C’est bien plus important que le basket. On sait qu’il fait ce qu’il fait tout ce qu’il faut pour rester en bonne santé.

Cela ne nous prend pas surprise parce qu’il doit faire avec ça depuis tellement longtemps maintenant. Mais dès qu’il ne revient pas sur le banc, une alarme se déclenche c’est sûr. Comme je l’ai dit, sa santé est plus importante. Il ne va pas en parler, donc je ne veux pas en parler plus non plus. Il est comme ça, et je ne veux pas trop rentrer dans les détails. » LeBron James

Lue ne s’est pas exprimé après le match mais il est sorti du vestiaire aux côtés de Drew en direction du bus de l’équipe, qui accueillera Milwaukee demain. Avant le match, il semblait aller bien et avait reçu la visite de Dennis Rodman devant le vestiaire.

« Je ne sais pas si cela impacte l’équipe. Surtout à ce stade de la saison, c’est le dernier jour d’un road trip de 13 jours. En tant que head coach, vous portez beaucoup de casquettes, vous avez beaucoup de responsabilités. Parfois ces choses sont inévitables et il faut simplement faire avec, mais nous savons que s’il n’est pas bien, on doit faire le boulot, et c’est ce que nous avons fait. » Larry Drew

À Chicago, le 5 des Cavs était composé de Jose Calderon, George Hill, LeBron James, Jeff Green et Ante Zizic. J.R. Smith, Jordan Clarkson (clutch alors que Chicago, mené de jusqu’à 17 points, avait égalisé à 1’41), John Holland et London Perrantes sont sortis du banc et 6 absents étaient encore à déplorer : Love (fracture de la main) Hood (dos), Nance Jr. (ischio-jambier), Osman (hanche), Thompson (cheville) et Korver (urgence médicale familiale).

« J’appelle ça un road trip très réussi. Compte tenu des circonstances, un bilan de 3 victoires pour 3 défaites en 13 jours, moi j’appelle ça un road trip très réussi. » Larry Drew

via ESPN

Leave a Reply