Nate Robinson : “Ce tir a changé ma vie pour toujours”

Nate Robinson : “Ce tir a changé ma vie pour toujours”

La carrière de Nate Robinson en NBA pourrait bien être terminée… Sans franchise NBA depuis 2016, le lutin participe à la Big 3 League pour essayer d’attirer l’attention des General Manager.

Partez à New York pour assister à plusieurs matchs NBA

“C’était tellement amusant. C’est comme si vous étiez en extérieur ou dans une salle et qu’il n’y a pas assez de joueurs. Donc on joue juste en 3v3. On apprend comment jouer au ballon et puis hop on y va !” Nate Robinson.

En vain, puisqu’à part une rumeur de départ au Liban qu’il a démenti, il n’y a pas beaucoup d’actu à son sujet.

Mais même si sa carrière devait être derrière lui, Robinson a fait rêver les fans à de nombreuses reprises. L’homme aux huit maillots différents a pas mal de moments mémorables à son actif, mais s’il devait en choisir un, ce serait vers sa saison rookie en 2005 que ses yeux se tourneraient.

“Mon moment favori ? Mon game winner sur la tête d’Allen Iverson. C’est cet instant qui remporte probablement la palme. Je savais que c’était bon quand ça a quitté mes doigts. Je pensais dans ma tête “allez, donne lui juste une chance de rentrer”. Il fallait tirer haut et vite parce qu’Iverson a de longs bras. Il a presque contré le tir en fait. Il a aidé sur Stephen Marbury et est venu contester mais j’ai réussi à rentrer le tir. Ça a changé ma vie pour toujours.” Nate Robinson.

Cinq ans plus tard, KryptoNate est transféré à Boston. Avec la bande à Kevin Garnett, Paul Pierce, Ray Allen et Rajon Rondo, il participe aux Finals contre les Lakers. Son temps de jeu est limité mais lors du Game 6, il marque 13 points et 13 minutes pendant que Rondo était à l’infirmerie.

“Tout ce parcours en playoffs était incroyable et c’est quelque que chose que je vas pourvoir partager avec mes enfants et mes petits enfants. C’est trop cool, les Celtics étaient une équipe de premier plan, on était très soudé, j’ai adoré que l’esprit d’équipe soit aussi bon. On ne trouve pas toujours ça.” Nate Robinson.

Robinson a profité de l’occasion de côtoyer des grands joueurs pour se rapprocher de l’un d’eux, en l’occurrence Ray Allen.

“Il avait les chaussures les plus cools ! Ensuite, je voulais essayer de prendre quelque chose de son jeu pour l’ajouter au mien. Regarder son éthique de travail, le voir prendre des tirs, courir sur le tapis… J’ai pris sa manière de travailler dur. Quand je le voyais sur le tapis de course, je prenais celui à côté et je courais avec lui. Ensuite on allait prendre des tirs, il m’aidait avec mon jumpshoot. Ça a toujours été un bon coéquipier, je l’ai battu à des concours de tirs une ou deux fois d’ailleurs, personne n’est au courant mais je me défendais face à un des meilleurs shooteurs du monde.” Nate Robinson.

Quand on dit Nate Robinson on pense aussi souvent à sa célébration ratée avec Paul Pierce après un game winner de The Truth contre les Knicks.

“C’est le jour où je suis revenu à la vie ! Je me suis littéralement presque cassé la nuque, j’essayais de me mettre sur le dos de Paul mais il a continué de courir. C’était une photo marrante. Quelqu’un a pris une photo de moi en train de tomber, Ray me regarde comme un fou, Paul fait son superman et KG était en train de crier sur la foule. C’était assez épique.” Nate Robinson.

Robinson tourne à 11 points, 2,3 rebonds et 3 passes décisives de moyenne en carrière.

Via Boston.com.

Leave a Reply