Andrew Bogut a tourné la page NBA pour se concentrer sur les Boomers

Andrew Bogut a tourné la page NBA pour se concentrer sur les Boomers

Après une carrière de 13 ans en NBA, le numéro 1 de la draft 2005 Andrew Bogut a décidé de rentrer au pays où il va débuter sa saison avec les Sydney Kings. Le géant australien avait commencé l’exercice 2017-18 avec les Los Angeles Lakers pour qui il a joué 23 matchs (1,6 point et 3,4 rebonds de moyenne) avant de se faire couper. Malgré des offres d’autres franchises, le pivot a ensuite choisi de retourner cher lui, en Australie.

Partez à New York pour assister à plusieurs matchs NBA

“J’avais des offres, j’ai reçu une offre juste après m’être fait couper, un contrat de 10 jours. Mais je n’ai pas signé. Cette équipe était assez insistante pour me faire venir.”

Il a opté pour opté pour la NBL où il disputera moins de matchs qu’en NBA

“Avec mon historique de blessures, j’ai pensé que disputer moins de matchs allait me permettre de jouer plus longtemps et de me garder en bonne santé pour la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques. Donc le calendrier du championnat australien a été important dans mon choix.” Andrew Bogut

Désormais résolument tourné vers la sélection australienne, Bogut est déjà fier de ce qu’il a accompli pour son équipe nationale, notamment au niveau de son rôle de mentor.

“Que ce soit Luc Longley (trois fois titré avec les Bulls de Michael Jordan), ou Jason Smith et Chris Anstey, tout le monde a joué un rôle dans le développement de la nouvelle génération. On veut s’assurer qu’ils soient encore meilleurs et plus confiants que l’équipe actuelle et je pense que les gars de mon âge ont fait un super boulot pour ça. Il va y avoir un mix d’expérience et de jeunesse très intéressant lors des prochains rassemblements. C’est excitant pour la sélection.” Andrew Bogut.

Il est vrai que les Boomers vont avoir une équipe redoutable lors des prochaines compétitions avec Dante Exum, Patty Mills et Ben Simmons sur le backcourt et Aaron Baynes dans la raquette.

“Baynes tire à trois points maintenant et vu comment la NBA évolue, c’est parfait pour lui. Il est grand, peut prendre des rebonds, poser des écrans, dérouler vers le panier et maintenant écarter le jeu. Ça permet à Boston de le garder sur le terrain. Pour l’équipe nationale, c’est énorme. Baynes peut jouer ailier fort en défense et il va définitivement être pivot en attaque pour écarter le jeu. Nous allons être plus confiant avec lui sur le terrain pour tirer à trois points. Ca rajoute une nouvelle arme à notre attaque. Vous ajoutez Thon Maker et un ou deux gars et notre roster n’a pas l’air mal du tout. Nous sommes une des cinq meilleures équipes sur le papier et tout le monde va vouloir nous taper. C’est un peu effrayant mais on doit savoir que, lors de ces tournois, on va se retrouver à être le chasseurs d’un coup.” Andrew Bogut.

Rendez-vous donc en 2019 pour la coupe du monde.

Via Pick and Roll.

Leave a Reply