Blake Griffin le dur au mal qui fait payer les provocations et Andre Drummond le sniper : « Je savais que ça allait rentrer »

Blake Griffin le dur au mal qui fait payer les provocations et Andre Drummond le sniper : « Je savais que ça allait rentrer »

Fiévreux (Zaza Pachulia lui a selon lui refilé sa grippe), Blake Griffin a passé une bonne partie de la journée de mercredi relié par intraveineuse à une perfusion destinée à le remettre sur pied pour le match des Pistons à Minneapolis. Un match remporté en prolongation 129-103 par Detroit.

« Il est extrêmement dur. Il est le leader de notre équipe, et son cœur. Bravo à lui. » Reggie Jackson via NBA.com

Il en a bien besoin – comme les Pistons du 3-points clutch d’Andre Drummond – pour tenir le coup jusqu’en prolongation et la soirée lui a bien réussi : 34 points à 13/22, 8 rebonds et 4 passes.

« On avait 14 points de retard dans le 4ème quart-temps et coach Casey était genre :’Qu’est-ce que vous voulez faire les gars ?’. On a fermé les portes en défense, rentré nos shoots mais surtout, on a à nouveau pris du plaisir. » Andre Drummond

29ème en NBA au pourcentage à 3-points avant le match (32.5%), les Pistons ont shooté à 31.2% (10/32) sur les 3 premiers quarts-temps. Dans le 4ème, Griffin a planté un 4/5 de loin, pour 18 points au total sur la période. Reggie Bullock (33 points, record en carrière) et Jackson (24 points) ont chacun signé un 2/2 derrière la ligne.

« Les gars se sont bien battus. Ils sont restés ensemble. On a fait beaucoup d’erreurs en 1ère mi-temps, mais ça montre qu’une fois que le ballon commence à tomber dedans… » Dwane Casey

Un 3-points de Robert Covington a semblé donné la victoire aux Wolves à 7.4 secondes. Sur la possession suivante, Jackson a manqué un layup, Drummond (16 points et 16 rebonds) a récupéré le ballon et a gentiment poussé le ballon dans le cercle à moins d’une seconde pour forer la prolongation. Le pivot a ensuite réussi l’impensable : un step-back à 3-points ! Et pour donner l’avantage 123-122 à Detroit s’il vous plaît. Drummond a même réussi un lancer derrière pour le +2, 124-123.

« Quand j’ai reçu la passe de Langston (Galloway), j’ai vu l’horloge, il restait 8 secondes. Je shoote du corner à 3-poinst tous les jours. C’est un shoot que je prends tout le temps et sur lequel j’ai confiance. Je savais que ça allait rentrer. » Andre Drummond

À noter également que dans ce match, Griffin a été surmotivé par les commentaires provocateurs d’un spectacteur assis au premier rang, Rich Ruohonen. Avocat chez TSR Injury Law, il s’est excusé d’avoir chauffé la bête après le match. Après chacun de ses paniers dans le 4ème, Griffin a longuement fixé du regard celui dont la firme est partenaire des Wolves.

Leave a Reply