Luke Walton : “Vu comment Ivica Zubac joue en ce moment, ça sera compliqué de ne pas le faire jouer”

Luke Walton : “Vu comment Ivica Zubac joue en ce moment, ça sera compliqué de ne pas le faire jouer”

Mis au frigo par Luke Walton depuis le début de la saison (11 matchs joués sur 34, 7 minutes de temps de jeu), Ivica Zubac est très bon depuis que l’absence de JaVale McGee a forcé son coach à lui donner un temps de jeu conséquent : en trois matchs (32 minutes de jeu), il tourne à 17,7 points, (78% aux tirs), 8,7 rebonds et 2,7 contres. Avec ces performances, le pivot de 21 ans, sélectionné en 32ème position de la draft 2016, a convaincu Walton de continuer à lui donner des minutes, même quand McGee sera de retour.

“Vu comment il joue en ce moment, ça sera compliqué de ne pas le faire jouer. Il a été très bon avec les opportunités qu’on lui a donné et j’ai dit après chaque match qu’il faut lui donner du crédit parce qu’il a beaucoup travaillé et il est resté prêt. Je le dis à tout le monde depuis le début de saison : nous avons une équipe très profonde maintenant et tout le monde ne pourra pas avoir du temps de jeu. Par contre, j’ai garanti qu’au cours de la saison tout le monde aura des opportunités. En tant que professionnel, c’est votre boulot de profiter de ces opportunités quand elles arrivent et Zubac est un exemple parfait. Il reste après les entraînements et joue des deux contre deux chaque soir. Il arrive plus tôt avec Gunnar Peterson (un membre du staff ndlr) pour faire de la musculation et il prend des tirs avec son coach avant et après les entraînements. Il fait ce qu’il doit faire et c’est cool de voir que ça paye. Il a gagné le droit de continuer à aider l’équipe. Quand JaVale reviendra on sera heureux parce qu’il est grand et il a traversé beaucoup de choses. Tyson Chandler a 36 ans, donc ça serait bien de lui donner des jours de repos, qu’il ne joue pas les back-to-backs. Donc on va pouvoir continuer à trouver du temps de jeu pour Zubac.” Luke Walton.

Au final, Zubac a le même âge que Lonzo Ball, Brandon Ingram et Moe Wagner par exemple. Vu ses récentes performances, il peut tout à fait faire partie de l’avenir des Lakers. En tout cas, Walton a tout à gagner à le faire jouer étant donné que McGee et Tyson Chandler ne sont plus tout jeune (31 et 36 ans) et qu’ils seront agents libres à la fin de la saison. Il reste à Zubac une année à 1,9 million sur son contrat rookie et il sera vraisemblablement restricted free agent à la fin de la saison.

Via ESPN Los Angeles.

[Ma NBA] Dominique Wilkins : « Jouer en NBA, c’était comme mourir et arriver au paradis »

Leave a Reply