Un nouveau rôle compliqué à endosser pour Reggie Jackson : “Je peux être aussi bon qu’en 2015/16 mais je dois le faire d’une autre manière”

Un nouveau rôle compliqué à endosser pour Reggie Jackson : “Je peux être aussi bon qu’en 2015/16 mais je dois le faire d’une autre manière”

Pendant le règne de Stan Van Gundy à Detroit, le meneur Reggie Jackson était le centre de l’attaque des Pistons. Mais en arrivant, Dwane Casey a redistribué les rôles et a axé l’animation offensive autour de Blake Griffin. Du coup, l’ancien joueur d’OKC a un peu de mal à trouver sa place.

“Tout le monde rencontre des difficultés dans sa vie, donc je ne peux pas vraiment me plaindre, j’essaie juste de trouver des solutions chaque jour. Parfois, c’est frustrant parce que j’aimerais que nous ayons un meilleur bilan et que je puisse mieux jouer pour aider l’équipe. Je le prends personnellement parce que j’ai le sentiment que si j’étais meilleur, l’équipe le serait aussi. C’est ce qui est frustrant. Ça prend du temps, mais nous allons tous y arriver et être à l’aise.” Reggie Jackson.

Pour le moment, ce n’est pas encore ça et Jackson trouve qu’il réfléchit trop quand il est sur le terrain.

“Parfois, je suis perdu dans mes pensées. J’essaie toujours de penser à l’horloge, à la dernière possession, à la manière dont se déroule le match, comment nous jouons… Je me retrouve à trop réfléchir au lieu de jouer et de me baser sur mon ressenti.” Reggie Jackson.

Les Pistons n’ont pas forcément besoin qu’il redevienne le même joueur qu’il y a trois ans et qui tournait à presque 19 points et 6 passes de moyenne. Pour que tout aille pour le mieux dans la ville d’Eminem, il faudrait juste que leur meneur se donne vraiment en défense et soit plus efficace en attaque.

“Je peux être aussi bon qu’en 2015/2016, mais je dois le faire d’une autre manière. Je dois choisir mes spots, trouver d’autres moyens d’aider l’équipe, peut-être sans la balle en posant des écrans, en coupant vers le panier… en trouvant d’autres moyens d’être efficace et d’aider Blake. Je suis encore en train de m’habituer à jouer avec un point-forward (un 4 qui mène le jeu et porte beaucoup la balle ndlr), un gars qui fait des actions pour tout le monde. Au début de la saison, je ne faisais qu’attendre le ballon pour tirer, en essayant de trouver mes spots  de catch and shot mais aussi d’utiliser ma longueur et ma vitesse au bénéfice de toute l’équipe, en allant dans la peinture et en faisant ce que je sais faire. J’essaie de trouver un moyen de faire les deux et ça prend du temps, j’essaie de m’améliorer.”  Reggie Jackson.

Mardi dernier, lors de la très grosse défaite des Pistons contre Milwaukee, Jackson a semblé trouver le bon équilibre, marquant 19 points à 8/10 aux tirs dont 2/3 à trois points.

“Je me sens mieux dans le système et avec le rythme sur lequel je travaille. Mes tirs sont rentrés mardi parce que je n’hésitais pas. C’est le plus important, trouver mes spots et être décisif avec ce que je fais. Souvent, mes problèmes viennent de mes hésitations pour savoir si je dois prendre un tir ou faire la passe. J’essaie de trouver un meilleur ressenti et de m’occuper de mes coéquipiers.” Reggie Jackson.

Après cette rencontre, l’ancien joueur d’OKC s’est attiré les félicitations de son coach Dwane Casey mais ce dernier n’oublie pas pour autant le mois de décembre très compliqué de ses joueurs.

“Il a joué en contrôle, mais tout le monde doit élever son niveau de compétition, que ce soit en revenant sur les contre-attaques ou ce genre de choses. Le problème ne vient pas que de l’attaque mais de partout : les écrans, les déplacements, les rotations…”Dwane Casey.

Après un bon début de saison, les Pistons sont maintenant clairement en galère avec 3 victoires lors des 15 derniers matchs.

Via Detroit News.

Leave a Reply