Jahlil Okafor : « Pendant ma saison rookie, j’hésitais à venir en aide en défense »

Jahlil Okafor : « Pendant ma saison rookie, j’hésitais à venir en aide en défense »

Après une très bonne saison rookie sur le plan statistique (17,5 points et 7 rebonds par match), Jahlil Okafor a peu à peu disparu de la circulation. Les Sixers n’ont même pas levé l’option sur sa dernière année de contrat ! Un fait rarissime pour un troisième choix de draft. Mais après des années de galère, le joueur de 23 ans a remis la marche avant avec les Pelicans. En l’absence d’Anthony Davis, blessé, le pivot a été titularisé à plusieurs reprises depuis fin janvier et il relevé le défi, tournant à 16,7 points (66% aux tirs) et 9,4 rebonds par match en 30 minutes de jeu.

« J’ai eu beaucoup de sms de personnes dont je n’avais pas eu de nouvelles depuis un bout de temps. Les gars disaient : « On savait que tu pouvais faire ça » ou « Ce n’est pas une surprise ! » Des trucs du genre. La plupart des gens étaient juste heureux que j’ai une opportunité.  Beaucoup de gars de la NBA sont toujours positifs et on se soutient les uns les autres. Ça m’a fait du bien de voir qu’autant de gens étaient derrière moi. » Jahlil Okafor.

La raison principale de ce regain de forme est un retour à un poids normal, après plusieurs saisons passées à manger tout et n’importe quoi, le pivot s’est mis au régime cet été.

« J’ai fait ce que David Alexander, mon entraîneur, m’a appris. Le régime qu’il m’a fait faire, en gros, c’est de ne pas manger de la nourriture transformée. Il m’a dit que ce qui n’avait pas couru, nagé, poussé…en bref tout ce qui ne venait pas de la terre, il ne fallait pas que je le mange. C’est ce que j’essaie de faire pendant 95% du temps. Aujourd’hui, je suis à 116 kilos. Ça me va, c’est ce que je pesais au début de la saison. » Jahlil Okafor.

Mais son poids n’était pas la seule chose qui empêchait le joueur d’être aussi performant qu’il l’espérait sur un terrain. Le pivot a aussi dû gérer une dépression et en parler lui a fait beaucoup de bien.

« Je pense que parler de mes problèmes a aidé d’autres gens. Beaucoup de personnes m’ont contacté, des fans par exemple, pour me dire combien ça comptait de voir un athlète professionnel avoir ce genre de problèmes. Ils m’ont dit que ça rendait les choses plus faciles pour eux. Quand j’ai commencé à recevoir ce genre de messages, ça m’a donné envie de m’ouvrir encore plus. Je savais que j’aidais des gens en admettant que j’avais aussi mes problèmes. J’ai été surpris de voir qu’autant de personnes se retrouvaient en moi. C’était un choc. Tout ça, c’était nouveau pour moi et je n’avais pas idée qu’il y avait autant de personnes à avoir des problèmes comme ça. »Jahlil Okafor.

Au final, avec le recul, Okafor trouve que même si sa première saison a été bonne sur le plan statistique, il avait une énorme marge de progression alors qu’il ne s’en rendait pas forcément compte.

« J’ai regardé mes premières saisons et j’ai vu que j’aurais pu faire de nombreuses passes, surtout sur pick-and-roll. Mon état d’esprit dans ce genre de situation était d’essayer de marquer mais j’ai réalisé que je pouvais aussi être un playmaker, regarder dans un corner, si quelqu’un était ouvert… C’est une des choses que je suis en train d’apprendre en ce moment et ce n’est pas encore parfait. Mais je peux voir certaines de ces passes pendant un match, lors de ma saison rookie ce n’était pas le cas. Défensivement aussi, je suis bien meilleur pour défendre en équipe et faire confiance à tout le monde sur le terrain. Le plus important là-dedans, c’est de communiquer. Pendant ma saison rookie, je faisais attention à ce que mon joueur ne marque pas. Donc si quelqu’un pénétrait, j’hésitais à venir aider parce que je ne voulais pas que mon joueur obtienne un layup. Maintenant je comprends l’importance d’aider quand mon coéquipier en a besoin et de faire confiance en un autre joueur pour m’aider à mon tour. J’essaie de faire un bien meilleur boulot en apprenant les concepts et à défendre en équipe. J’ai encore beaucoup de chemin à faire mais je peux dire que j’ai beaucoup progressé. » Jahlil Okafor.

Okafor tourne à 7,9 points et 4,8 rebonds cette saison.

Via The Athletic.

Leave a Reply