Stephen Curry et les Warriors assommés par l’incroyable Dwyane Wade : « Je préfère le voir sauter sur la table de marque quand on n’est pas là mais c’était cool »

Stephen Curry et les Warriors assommés par l’incroyable Dwyane Wade : « Je préfère le voir sauter sur la table de marque quand on n’est pas là mais c’était cool »

Jamais les Warriors de l’ère Steve Kerr n’avaient perdu sur un buzzer-beater. Dwyane Wade (25 points à 10/17 en 25 minutes en sortie de banc) s’est chargé de corriger ça cette nuit. Et de quelle manière ! Après tout et comme l’a souligné le coach des champions, « il n’est pas un futur Hall of Famer pour rien ».

« Dès que le ballon a quitté ses mains, je savais que ça allait rentrer. Finir ce match comme ça c’était incroyable. Son shoot était incroyable, c’était un phénoménal match de basket. » Steve Kerr

« Je savais que ce n’était pas fini. Quand il l’a attrapé j’étais genre : ‘merde, il va le mettre’. Et c’est rentré. » Jordan Bell

Une 2ème défaite en 4 matchs pour Golden State, ramené à égalité 109 partout à 5’09 de la fin sur 3 tirs consécutifs de Kevin Durant (29 points) puis à 116 partout à 3’09 sur un 3+1 signé Klay Thompson (36 points) et même en tête 121-118 à 1’07 sur un step back de Durant derrière la ligne. Jordan Bell, sur le terrain à la place de Draymond Green (sorti pour 6 fautes à 2’18), a ensuite rentré 2 lancers pour donner 4 points d’avance aux Warriors à 18.1 secondes. Wade a répondu avec un 3-points pour recoller à 124-123 à 15 secondes. Un sur deux de Durant sur la ligne derrière, 125-123, 13.9 secondes à jouer. La suite est là :

« Il y a eu beaucoup de sourires, des sourires frustrés pour nous. Mais c’était spécial de le voir faire ça, pour sa dernière année, chez lui. Je préfère largement le voir sauter sur la table de marque quand on n’est pas là mais ce sont des moments qui vont rester. Au fond c’était cool à voir même si nous avons perdu. Ça vous rappelle le joueur qu’il est ce genre de moments, ça craint juste qu’il ait fait ça contre nous. » Stephen Curry

« Je viens juste de réaliser que je ne rejouerai plus jamais contre lui, c’est dingue. Il a fait tellement pour le jeu, je le regarde depuis le collège, c’était dingue cette fin de match. » Kevin Durant

Oubliés les problèmes de genoux (2013-14), d’ischio-jambier (2014-15) ou de cuisse (2015-16).

« Il y a une génération de gamins qui ne savent pas combien D-Wade était bon. Et il l’est toujours. Maintenant tout le monde l’a vu. Ce n’est pas le D-Wade de 2006, mais c’est un putain de bon joueur de basket. » Draymond Green

via Mercury News – SFGate

Leave a Reply