Markelle Fultz : “Le système du Magic est presque parfait pour moi”

Markelle Fultz : “Le système du Magic est presque parfait pour moi”

Le Magic a probablement le poste 1 titulaire le plus faible de la ligue avec DJ Augustin (seuls les Suns peuvent rivaliser). L’ancien Bobcat est un bon joueur mais pour une équipe qui vise les playoffs, c’est très, très léger. Pour tenter de se renforcer, le front office d’Orlando a décidé de miser sur Markelle Fultz. Le premier choix de la draft 2017 n’était plus désiré à Philadelphie après n’avoir pu participer qu’à 33 matchs en deux ans, la faute à des blessures assez obscures. Rien ne dit que le meneur sera en meilleure forme en Floride mais vu que le General Manager du Magic John Hammond n’a pas abandonné grand-chose pour le faire venir (Jonathan Simmons, un premier tour de draft protégé top 20 et un second tour), le jeu en vaut la chandelle. Le meneur de jeu a rejoint récemment l’équipe alors qu’il était jusque là en Californie pour poursuivre sa très très longue rééducation.

“Je pense que d’être dans le coin et voir leur manière d’attaquer va beaucoup m’aider. Quand vous vous asseyez et que vous regardez, vous voyez beaucoup de trucs que vous loupez quand vous êtes sur le terrain. J’essaie de m’en imprégner en ce moment. Je regarde l’équipe s’entraîner et ensuite pendant les matchs je peux voir comment je pourrais jouer et comment je pourrais aider l’équipe.” Markelle Fultz.

Un point n’a également pas dû aider le meneur à s’imposer à Philadelphie : alors que sa principale force à l’université était le jeu sur pick-and-roll, Fultz a débarqué dans l’équipe NBA qui met le moins en place ce type d’attaque. Avec Orlando, le natif du Maryland va avoir plus d’occasions de se mettre en valeur sur ces phases de jeu.

“Les pick-and-rolls sont la part du jeu que je préfère et tout le monde le sait. C’est comme ça que je jouais à l’université. Je pense que le système du Magic est presque parfait pour moi, je pense être polyvalent mais avec les écrans suivis de coupes qui sont mis en place et les joueurs qu’on a ici je pense que ça va être très fun.” Markelle Fultz.

Fultz ne devrait pas rejouer avant l’année prochaine, il tourne pour l’instant en carrière à 7,7 points (42% aux tirs et 29% à trois points), 3,7 rebonds et 3,1 passes décisives par match.

Via NBA.com

[Interview] Rudy Gobert : « Quand tu gagnes, tu as le respect, et tu as tout ce qui va avec. Donc pour moi, c’est gagner qui compte »

Leave a Reply