Croyez-en ses coachs, Jalen “Burneson” est un gars qui en a; « Il a ce ‘truc’, c’est un winner »

Croyez-en ses coachs, Jalen “Burneson” est un gars qui en a; « Il a ce ‘truc’, c’est un winner »

Si l’on tente d’écrire son nom un peu trop vite, on a vite fait de taper… Burnson. Et ça correspond finalement plutôt bien à Jalen Brunson (22 ans, 1,91m), deux fois champion NCAA avec Villanova avant d’être sélectionné en 33ème position de la dernière draft. Deux ans avant son premier titre universitaire, il a aussi décroché l’or avec Team USA (FIBA Americas) dans une équipe coachée par… Billy Donovan, aujourd’hui à la tête du Thunder, que Dallas rencontrait cette nuit.

« Il a ce ‘truc’. C’est un winner. Je ne peux pas mieux le présenter, c’est un winner, tout simplement. Je l’ai coaché pendant des situations cruciales avec Team USA. C’est un super coéquipier, il comprend très clairement ce qui entre en ligne de compte dans la victoire, et il impacte le jeu pour gagner. Comment définir tout ça ? Il a simplement le ‘truc’.  Je ne suis pas là pour dire que c’est le meilleur athlète de la planète, le meilleur shooteur à 3-points ou le meneur le plus explosif. Mais il pèse sur la victoire. » Billy Donovan via Mavs.com

« Ça veut juste dire que je fais ce qu’il faut quand ça compte. Je joue dur, j’essaie de jouer le plus dur possible chaque possession, de tout faire pour gagner. C’était un coach très intense, un très bon coach. J’avais une bonne connexion avec lui, j’aimais jouer pour lui, on a de bons souvenirs ensemble avec cette médaille d’or. » Jalen Brunson

Rick Carlisle plussoie.

« C’est un winner. Je pense que c’est cela que veut dire Billy. Billy est tout à fait qualifié pour faire ce genre d’observation sur les joueurs. Il a été un super coach à l’université et est un super coach NBA. Il sait reconnaître un winner quand il en voit un. » Rick Carlisle

Titulaire en l’absence de son pote Luka Doncic (cuisse) hier, le natif du New Jersey dont le record est de 34 points (le 12 mars contre les Spurs) a signé 18 points à 5/11, 2 rebonds et 4 passes dans la victoire inattendue des Mavs à Oklahoma City.

[Interview] Dwyane Wade : « Les gens ne savaient pas qui j’étais »

Leave a Reply