Al Harrington défend l’intérêt du cannabis en NBA : « Certains de mes meilleurs coéquipiers s’auto-médicamentaient tout le temps »

Al Harrington défend l’intérêt du cannabis en NBA : « Certains de mes meilleurs coéquipiers s’auto-médicamentaient tout le temps »

Fervent défenseur de l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques dans le sport, Al Harrington a joué 16 ans en NBA avant de fonder l’entreprise Viola Extracts Inc. (nommée ainsi en hommage à sa grand-mère, qui a découvert que le cannabis l’avait aidée dans le traitement de son glaucome et d’autres maux) peu de temps après avoir pris sa retraite professionnelle en 2015. Celle-ci produit des extrais de cannabis et selon lui, le monde professionnel sportif commence à reconnaître les bienfaits de ce dernier sur la douleur et la récupération. Tout particulièrement le cannabidiol, cannabinoïde présent dans le cannabis, aussi appelé CBD, couramment utilisé dans des médicaments et légalisé par la BIG3 League depuis l’année dernière.

« Si les équipes savent ce qu’il a de mieux pour leurs joueurs, elles devraient étudier d’un peu plus près la plante de cannabis parce qu’elle est très intéressante. » Al Harrington

En NFL, la ligue et le syndicat des joueurs ont formé un comité mixte afin d’étudier l’utilisation potentielle du cannabis dans la gestion de la douleur.

Retrouvez toutes les rumeurs de la free agency ici

L’UFC (Ultimate Fighting Championship) s’est quant à lui associé à Aurora Cannabis Inc. pour étudier la relation entre le CBD et la santé des athlètes.

« C’est quand je suis arrivé en NBA que j’ai réalisé pour la première fois que les athlètes pouvaient utiliser le cannabis tout en restant très productifs. Certains de mes meilleurs coéquipiers s’auto-médicamentaient tout le temps, c’est là que j’ai réalisé que les préjugés sur le cannabis étaient faux. » Al Harrington

Des préjugés dont il sera difficile de se défaire tant que des études sérieuses n’auront pas apporté plus d’informations sur le sujet.

« Si le cannabis devenait légal en NBA et que Steph Curry ratait 10 tirs à 3-points, tout le monde dirait qu’il est défoncé. » Al Harrington

via Bloomberg

Leave a Reply