La 1ère année NBA compliquée de Dirk Nowitzki : « Son père pensait qu’il était encore possible qu’il reprenne l’entreprise familiale de peinture »

La 1ère année NBA compliquée de Dirk Nowitzki : « Son père pensait qu’il était encore possible qu’il reprenne l’entreprise familiale de peinture »

8.2 points, 3.4 rebonds et 1 passe de moyenne, les stats de Dirk Nowitzki lors de sa première saison NBA en 1988-99. Barrière de la langue, tout nouveau style de vie, un temps de jeu limité (20.2 minutes), l’Allemand ne s’est pas tout de suite adapté à la grande ligue.

« J’ai appris seulement récemment que même après sa première année, son père pensait qu’il était encore possible qu’il revienne à la maison et qu’il reprenne l’entreprise familiale de peinture. » Jeff Wade, journaliste télé pour les Mavs depuis 2009

« C’était une mauvaise année à tous points de vue. Il n’en parlait pas vraiment à ce moment-là, mais il a dit des années après qu’il avait très sérieusement envisagé de revenir en Europe après cette première année. » Marc Stein (New York Times – Dallas Morning News 1997-2002)

Drafté en 9ème position de la draft et annoncé par son coach Don Nelson comme le futur rookie de l’année, l’Allemand décollera finalement dès la saison suivante avec 17.5 points, 6.5 rebonds et 2.5 passes par match. Non sans avoir douté entre temps.

« Une fois que j’avais fait le grand saut je me suis dit ok, je vais au moins aller au bout du premier contrat. La grosse décision arrivait. Parce que j’avais d’autres offres. J’aurais pu aller à Milan ou au FC Barcelone, être plus proche de ma famille. Mais maintenant que j’étais là, je me suis dit tu as pris une décision, tu dois au moins te battre pendant ce premier contrat et voir comment ça se passe. Si ça ne fonctionne pas, je m’étais dit que je pourrais toujours retourner jouer en Europe après les 3 ans. » Dirk Nowitzki

via DM

Leave a Reply