Vincent Collet : « Ce n’est pas l’équipe E des USA, mais j’accorde moins de valeur à cette victoire qu’à celle contre l’Espagne en 2014 »

Vincent Collet : « Ce n’est pas l’équipe E des USA, mais j’accorde moins de valeur à cette victoire qu’à celle contre l’Espagne en 2014 »

Encore plus que la médaille de bronze, ce que l’on retiendra pour toujours de la coupe du monde 2019 de l’équipe de France, c’est la victoire historique face à Team USA. Jamais la France n’avait battu une équipe américaine composée de joueurs NBA. Cependant, Vincent Collet préfère celle en 2014 face à l’Espagne comme il l’a confié sur le plateau de RMC

« Ce n’est pas l’équipe E des USA, mais j’accorde moins de valeur à cette victoire qu’à celle contre l’Espagne en 2014. D’un point de vue de technicien basket, je pense que la performance basket était plus forte en 2014, mais la symbolique est beaucoup plus grande cette année. Parce que ça reste quand Team USA, très bien coachée en plus, ça c’est sûr. Il (Gregg Popovich) a fait le maximum sans intérieur. Ce n’est pas un hasard. Rudy (Gobert) était dans un très grand jour, mais c’était l’équipe qui était la plus faible à l’intérieur, surtout quand (Myles) Turner faisait n’importe quoi en début de match. Commet deux fautes puis une troisième très rapide. Après, il a joué small ball tout le temps quasiment. Il a joué avec (Harrison) Barnes, Jaylen Brown et Khris Middleton en permanence en small ball. Là où on les a beaucoup gênés, c’est qu’on s’est mis à switcher sur tout, on s’est mis en matchup (passage défense zone à individuelle sur une même action ou inversement), même avec Rudy. Mais il a cette capacité-là. La matchup, et c’était presque improbable, s’est retournée à notre avantage. » Vincent Collet

 

Leave a Reply