Andre Drummond prend les choses en main; Luke Kennard : “C’était incroyable, un ses meilleurs matchs que je l’ai vu faire”

Andre Drummond prend les choses en main; Luke Kennard : “C’était incroyable, un ses meilleurs matchs que je l’ai vu faire”

Les Detroit Pistons avaient un premier déplacement compliqué à Indiana pour démarrer la saison et pour ne rien arranger ils avaient appris le forfait Blake Griffin la veille. Et pourtant, les hommes de Dwane Casey ont trouvé les ressources pour s’imposer 119 à 110.

“Réussir à s’imposer alors que notre star est à la maison, ça veut dire beaucoup de choses.” Dwane Casey.

“C’est toujours dur quand on perd un gars comme Griffin. Il est tout pour cette équipe. C’est aux joueurs qui rentrent sur le terrain ou qui sont dans le groupe d’être professionnels. Ils doivent faire leur boulot et être performants de n’importe quelle manière possible. Ce soir, on s’est battu pour décrocher cette victoire. C’est très dur de gagner comme ça en NBA.” Derrick Rose.

“Avec un gars comme Griffin sur la touche, on doit apporter plus d’énergie, plus de concentration et j’ai adoré la manière dont on s’est battu. Je suis vraiment fier de ces gars et de notre façon de terminer la rencontre.” Andre Drummond.

Pour réussir cette performance, les Pistons ont pu compter sur un gros Drummond, auteur de 32 points (dont un joli 8/10 aux lancers), 23 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions et 4 contres. Dans le seul quatrième quart-temps, il a cumulé 14 points et 7 rebonds, ce qui a permis à son équipe de remporter cette période 36 à 24.

“C’était incroyable. Ça doit être un des meilleurs matchs que je l’ai vu faire. C’était vraiment impressionnant.” Luke Kennard.

“Les coachs et les mes coéquipiers m’encouragent et me disent d’être agressif. Ils veulent que je shoote quand j’ai un peu de l’espace et les gars me trouvent quand je suis ouvert. Le staff a appelé de super systèmes, donc on a eu des bons tirs.” Andre Drummond.

“Je suis heureux qu’il soit dans mon équipe. Ça fait du bien de gagner, on essaie de prendre les matchs et les entraînements un par un. Il faut mettre cette rencontre de côté parce qu’il faut retourner sur le terrain demain.” Derrick Rose.

Arrivé à Detroit cet été, le plus jeune MVP de l’histoire a lui aussi contribué à la victoire des siens. Il a d’abord pris les choses en main, avec 15 de ses 18 points en première mi-temps, avant de faire tourner la balle, cumulant au total 9 passes décisives, dont 5 dans les 7 dernières minutes.

“Il sait comment jouer au basket. C’est un général sur le parquet et personne ne peut le stopper. Quand l’équipe adverse y arrive malgré tout, il trouve le gars ouvert. Je l’ai déjà dit, mais il faut toujours avoir un temps d’avance quand vous jouez avec lui. Il est vraiment impressionnant, c’est un joueur important et c’est fun de jouer avec lui.” Luke Kennard.

Ce dernier a été le troisième maillon des joueurs du Michigan cette nuit. Il a signé son record en carrière avec 30 pions.

“Il a bien shooté, et je pense que sa progression la plus importante a été dans sa concentration défensive et dans son intensité de ce côté du terrain. C’était énorme pour lui de rester sur le terrain et de défendre sur un gars comme Doug McDermott et Jeremy Lamb. On a pu le laisser sur le terrain et il a pu mettre 30 points.” Dwane Casey.

Sur ses 30 points, Kennard en a inscrit 16 dans le dernier quart, ce qui fait que lui et Drummond ont cumulé 30 des 36 unités de Detroit lors de l’ultime période.

“Luke et moi avons construit une alchimie et un lien lors des années que l’on a passées ensemble. Je sais ce qu’il aime faire et quand il veut marquer, quand je dois poser l’écran ou aller vers le panier. Maintenant, c’est instinctif quand on joue un pick-and-roll.” Andre Drummond.

“Luke est allé sur le terrain en deuxième mi-temps et a eu de l’adresse, Andre a montré sa présence dans la peinture en attaque et en défense. Il a joué 40 minutes, donc il a pesé des deux côtés du terrain.” Dwane Casey.

Cette nuit, la défense d’Indiana, redoutable la saison passée, a pris l’eau face aux assauts du trio adverse.

“Nous n’avons jamais pu contenir Rose, leur banc ou Kennard. Rose n’a pas manqué grand-chose en première mi-temps et Kennard a pris le relais ensuite en sortie de banc. Nous n’avions pas de réponse pour défendre sur ces gars.” Nate McMillan, le coach d’Indiana.

Via NBA.com et Detroit News.

Leave a Reply