Alvin Gentry tire la sonnette d’alarme

Alvin Gentry tire la sonnette d’alarme

Orphelins de leur rookie Zion Williamson, les New Orleans Pelicans ont entamé la saison par 3 défaites, mais des défaites qui étaient plutôt encourageantes où cela ne s’était pas joué à grand-chose. Cette nuit, privés une nouvelle fois de Jrue Holiday, ils n’ont pas existé face à des Warriors pourtant en grande difficulté. Ils ont compté jusqu’à 29 points de retard et si au score final il n’y a que 11 unités d’écart il est faussé par le 24-6 pour finir le match dans le garbage time.

“Quand tu regardes le match et que tu regardes le score, tu te dis ‘Oh, ça a fini avec 11 points d’écart.’ Mais nous n’avons jamais été dans le match. Nous n’avons jamais eu la moindre chance de l’emporter et je pense que c’est ce qui me dérange le plus, surtout à la maison.” Alvin Gentry

Les Pelicans en sont désormais à 4 défaites et il ne va vite plus être le temps des victoires morales surtout en montrant ce visage.

“Lors des trois premiers matchs, j’ai trouvé que nous avions bien joué et nous nous sommes donné une opportunité de gagner. Nous parlons depuis le début d’établir un avantage clair à la maison, et c’est très important de faire en sorte qu’il soit difficile de venir ici et de gagner. Si nous voulons dire que nous ne reculons devant personne, alors il va falloir faire du bien meilleur boulot que ça au niveau de la façon dont nous nous donnons sur le terrain quand des équipes viennent ici.” Gentry

Preuve du manque d’intensité et d’engagement des Pelicans, même s’ils étaient privés de Derrick Favors, les 19 rebonds offensifs laissés à Golden State (pour 30 points sur seconde chance), pas vraiment la force de ces derniers, qui ont dominé 61-41 au rebond.

“Ce n’est pas vraiment quelque chose pour lequel ils étaient connus. Ils ont eu vraiment des soucis dans le domaine ces 5 dernières années. C’était flagrant.” Gentry

“Il faut prendre les rebonds, essayer de se projeter rapidement en attaque, ne pas laisser l’équipe adverse avoir des secondes chances. Ça nous a fait mal, mais nous devons rester unis. En tant que nouveau groupe nous devons continuer de progresser et essayer de ne pas faire de pas en arrière.” Brandon Ingram

Via ESPN

Leave a Reply