Bobby Portis libéré et survolté; David Fizdale : “Nous l’attendions”

Bobby Portis libéré et survolté; David Fizdale : “Nous l’attendions”

Battus lors de leurs 3 premiers matchs les New York Knicks avaient une belle occasion d’ouvrir leur compteur cette nuit à domicile face aux Bulls. Mais cela a très mal débuté puisqu’ils ont été étouffés en premier quart et se sont retrouvés très rapidement menés de 18 points. Ils ont ainsi fait la course derrière au score à plus d’une dizaine de points pendant 3 quarts. Mais à l’entame du dernier, il y avait un petit espoir puisque l’avance des Bulls n’était plus que de 8 points. Ils n’ont pas lâché et grâce à l’étincelle Bobby Portis, ils ont réussi à faire basculer la rencontre.

Le pivot, qui a joué 4 saisons pour les Bulls, a planté 11 points dans le dernier acte, apportant toute son énergie et sa fougue pour inverser le momentum et mettre le public totalement dans le match. Après avoir inscrit seulement 18 points lors des 3 premiers matchs, il a planté 28 points à 10/14 dont un superbe 4/4 à 3-pts. Survolté on l’a vu fixer plusieurs fois du regard le banc des Bulls ou encore taper un high five avec John McEnroe, qu’il n’avait pas reconnu sur le coup.

“Je suis un joueur qui est animé. Je joue avec énormément d’énergie et de dureté. Je suis moi c’est tout. J’ai eu le sentiment de ne pas avoir été moi lors des premiers matchs. Je n’ai pas apporté d’énergie et il fallait que je me retrouve.” Portis

L’intérieur a planté 11 points dans le dernier acte et permis aux siens de passer un terrible 15-0 pour filer vers une toute première victoire.

“Nous l’attendions. Il était un peu tendu, il essayait de jouer à la perfection. Je lui ai dit de se libérer et de shooter. Il s’est lâché. C’était un sacré match.” David Fizdale

Cet été les Bulls ont misé gros sur l’intérieur, 16 millions de dollars sur lui, pour qu’il apporte son scoring et son énergie en sortie de banc. Les fans new yorkais attendaient ce genre de moment avec impatience et il a eu droit à des chants à sa gloire.

“C’était fun. Je bosse énormément chaque été. Entendre le public scander mon nom c’était un moment fou pour moi. C’était difficile de ne pas les entendre.” Portis

Le bruit s’est fait de plus en plus important au fur et à mesure des paniers de l’intérieur. Il y a eu un 3-pts pour égaliser à 6’04, puis un autre pour passer devant définitivement à moins de 2 minutes du terme.

“C’est le même Bobby Portis que je vois chaque jour. C’est un battant. Il nous a portés vers la victoire en fin de rencontre et nous allons avoir besoin de lui toute la saison.” RJ BArrett

Bourreau de son ancienne équipe, qui l’avait échangé aux Wizards, il lui a fait payer, mais pas d’animosité entre les deux camps. Portis n’avait pas de motivation particulière.

“Lors des trois premiers matchs, je n’avais pas de rythme. Je n’ai plus vraiment de rancune envers les Bulls désormais.”

“J’ai toujours dit que Bobby Bortis était un de mes joueurs préférés. Il est dur, c’est un compétiteur qui bosse. Nous avons transféré Bobby Portis parce que ce sont des choses qui arrivent dans notre ligue. Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas fans de lui ou que nous ne croyons pas en lui. Il y a des situations ou des deals se font et des joueurs sont impliqués. Ce soir il a été excellent. Je suis déçu que nous ayons perdu, mais je suis heureux qu’il ait bien joué.” Jim Boylen

Via NY Post

1 Comment

  1. "Boppy Bortis", il fallait la sortir celle-ci ^^

Leave a Reply