Qu’est-ce qui cloche aux Spurs ? Gregg Popovich : « Il faut arrêter de leur trouver des excuses »

Qu’est-ce qui cloche aux Spurs ? Gregg Popovich : « Il faut arrêter de leur trouver des excuses »

Hier les San Antonio Spurs ont très mal entamé leur rencontre face aux Blazers, menés de 23 unités en première mi-temps. Mais en seconde suite à l’expulsion de Gregg Popovich ils ont totalement inversé la tendance et se sont retrouvés avec 15 points d’avance en dernier acte. On pensait alors qu’ils allaient mettre fin à leur série de 4 défaites de rang, mais ils se sont écroulés dans le money time. La dernière fois qu’ils avaient perdu 5 matchs de suite, c’était en mars-avril 2011 avec 6 revers consécutifs. Mais cette saison-là ils avaient remporté 61 matchs…

« C’est frustrant, c’est certain. Nous faisons des erreurs que nous ne faisons pas en règle générale. C’est de toute évidence frustrant. » Patty Mills

Alors qu’ils avaient très bien entamé la saison, ils se retrouvent désormais avec un bilan de 5 victoires et 8 défaites, hors des playoffs. La manière est inquiétante avec d’énormes soucis défensifs et si on pourrait mettre ça sur le compte d’un groupe qui intègre de nouveaux joueurs, Gregg Popovich n’est pas convaincu.

« Je ne crois pas à ça. C’est le même groupe que l’an passé, non ? En gros. Je ne veux pas utiliser ça comme une excuse. » Popovich

Et la défense n’est pas le seul souci, il y a parfois aussi un manque d’engagement et d’intensité.

« Jusque là, il n’y a pas eu de déclic. Nous cherchons de la régularité dans l’engagement, dans l’exécution, du leadership. Parce que nous n’avons pas eu beaucoup de ces 3 choses de façon régulière. C’est de temps en temps. Donc il faut arrêter de leur trouver des excuses. » Popovich

Mais Pop ne met pas seulement la responsabilité sur les joueurs.

« Peut-être que nous aurions dû avoir des joueurs sur le terrain à certains moments. Nous apprenons un peu à ce sujet. Mais après l’an passé, nous pensions connaître quels joueurs jouaient bien ensemble. » Popovich

Pour le moment Pop ne semble pas avoir l’intention de modifier le 5 majeur.

« Ce n’est pas une question d’enlever quelqu’un du banc et de le titulariser. Ce n’est pas la solution miracle. » Popovich

Quelle solution alors ?

« Il faut continuer d’enseigner. Continuer de s’entraîner. Vous voyez qui apprend, qui joue bien ensemble. C’est énormément lié leur désir, à la façon dont ils jouent ensemble. Quand en as-tu marre de perdre ? Quand vas-tu regarder les choses en face et te dire que ce sont les mêmes erreurs, encore et encore ? » Popovich

Pour Pop il faut avant tout y « croire ».

« Croire les uns dans les autres. Nous pensons que s’ils vont ça, la roue va tourner. Mais il faut y croire et le vouloir. » Popovich

Via San Antonio Express News

Leave a Reply